Un été indien en Dordogne: découverte de BERGERAC

132

Vu la pluie, qui est venue faire tomber les feuilles des arbres, et les températures qui baissent doucement,  j’avais envie de revenir sur notre journée à Bergerac.

Bouger dans notre belle région de Nouvelle Aquitaine, est devenue un challenge.
Faire découvrir des coins magnifiques à nos enfants, pour que l’on se fasse des souvenirs…

Bref BERGERAC…

Nous avons déjeuné en famille après une heure trente de route devant l’entrée d’un vide grenier.
Bah oui, joindre l’utile à l’agréable c’est bien aussi. J’y ai trouvé deux jeux éducatif à un euro chacun.

Puis nous avons découvert la vieille ville, son vieux pont, qui fait parti de la ville depuis 1200 .

C’est vraiment pittoresque. On s’attend presque à voir Cyrano ou quelques chevaliers,  sortir d’une ruelle, qui mène sur les bords de la Dordogne.

Nous avons pu observer l’eau couler  et l’ancien moulin à eau, et l’écluse.
C’est vraiment intéressant à découvrir, et à comparer avec les moulins que nous avons déjà visité.

Nous avons pu voir les gabarres, avant de monter dans le petit train, pour faire le tour de la ville.

Les gabarres, qui voguent sur le Dordogne depuis l’époque Gallo Romaine (rien que ça) où mille dangers venaient se mettre sur leur navigation…

Franchement, seule la perspective de passer 1 heure avec 3 gamins qui risquaient de  tomber à tout moment dans l’eau, m’a empêché de faire le petit tour la sur la Dordogne …

On y reviendra plus tard, beaucoup plus tard …

Apolline, nous a fait une démonstration de pleurs et de cris en tout genre. Elle a dû réveiller de la sieste toute la ville, mieux qu’une sirène.

 Quelle chipie !

Nous avons découvert une petite boutique, où boucliers et épées ont fait le bonheur des enfants. Où Pinocchio a impressionné mon Grand .

Nous avons été goûter crêpes et glaces devant cette fontaine. Moins deux j’en avais deux à l’eau … ¨

Et enfin, nous sommes allées voir la fameuse statut de Cyrano de Bergerac.
L’occasion, de le voir avec son chandail. Il ne faisait pas froid pourtant !

Les enfants ont fait un « pestacle » fiers comme des paons, sur une vraie scène.
Les épées et boucliers ont joué leur jeu et fait le laron.

J’ai adoré cette ville et ces gabarres sont si belles sur la Dordogne…

Le seul bémol, c’est que ni le petit train, ni la boutique de jouets en bois, et ni le bar où nous avons pris notre goûter , n’ont pris la carte bleue.  Il a donc fallu trouver un distributeur.
Je trouve qu’aujourd’hui, ne pas prendre ce moyen de paiement pour un commerçant, ce n’est pas très commerçant. Que ce soit pour les  clients réguliers, ou pour les touristes.
On ne se balade pas tous, avec une liasse de billets…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!