BAD NOEL 9: ça sent la fin des mensonges …

210

La dernière ligne droite arrive.
Le père Noël va passer ce soir pour tous les enfants de la terre.
Il était temps. J’en ai marre de raconter des histoires aux enfants. Et je ne parle pas d’albums à lire. Je ne parle pas de livres ou autre.Non, je parle de ces petits mensonges au quotidien depuis début décembre. Ceux là même que j’ai laissé venir et s’instaurer dans notre foyer, alors que j’étais tellement contre et que j’en parlais déjà ici.

J’ai honteusement délégué la gestion de l’attente du gros monsieur rouge, et de certaines
activités à Cher et tendre. L’excitation,
l’approche de la venue du bonhomme rouge, ou je ne sais pas quoi, un
truc avec le solstice d’hiver aussi sûrement, ont transformé mes fils
adorables dans mes rêves, gentils dans mes rêves, aimables dans mes rêves et obéissants  dans mes rêves ultimes, en véritables ouragans.

Je
ne compte pas le « c’est quand Noël », les « je veux rajouter ça sur ma
liste au père Noël »,
ou  les questions sur comment il va venir, par où
il va venir, comment  donner à manger aux rennes. Genre les questions à
deux balles, qui passent une fois, mais pas mille fois.  J’avoue que je
suis adepte, du « JE SAIS PAS ».  Oui je
sais, je n’ai pas d’écoute bienveillante. Mais non, j’avoue, là j’y
arrive plus .

J’y arrive plus, car, je ne veux plus mentir.  

Ce mec en rouge, il existe pas bordel  de nouilles !!!

 
Et nous,  on est complice d’un gros canular . On fait style que oui.
Cela fait tellement bien, de faire croire aux enfants, qu’il existe.
C’est tellement « beau », c’est spécial, c’est la MAGIE DE NOËL…
 
Je vais être honnête, j’en ai marre, de ne raconter que des mensonges à mes mômes.
Genre : il passe par la cheminée. BORDEL, je n’ai pas de cheminée.  Puis il vole, enfin ses rennes quoi! FLUTAIN, son traîneau vole, non mais c’est le retour du concorde super sonique. T’as déjà vu des reportages sur les rennes en Laponie? Genre c’est  sauvage, et agressif ces bestioles. Puis sérieusement, il va déposer tous les cadeaux que tu as commandé. ZUT je sens venir la déception le 25 décembre parce que non, il n’y aura pas le catalogue de chez JOUETS TRUC en entier étalé sous le sapin.

Alors pour faire passer le temps, on montre des films aux enfants sur Noël, genre,  des histoires dans l’histoire, des mensonges supplémentaires en leur disant « whouuuouuuuuuuu regarde le père NOËL » . Puis, si tu as la Freebox, il y a une chaîne dédiée intégralement au père Noël.  Elle est flippante cette chaîne. t’as la vie du Père Noël entre deux dessins animés.Et parfois il se trimballe chez lui en caleçon.
Puis les livres. Pourquoi j’ai autant de livre sur Noël?
Alors, lire Petit Ours Brun aime Noël  une fois ok, mais dix fois par
jour . Non. Mention spéciale pour le Loup qui n’aimait pas Noël,
véritable Chef d’Oeuvre, ou moi aussi j’ai envie de crier que je déteste
Noël. Balthazar et son bonnet de lapin bleu, vient même me dégoûter des
cadeaux.  Bref, non lire un conte tous les soirs de Noël a tué mon envie
la plus petite. Et pourtant, j’aime lire les albums pour enfants.

J’en ai marre, d’entendre les :

 » t’as été sage? tu vas avoir des cadeaux alors ».
Genre trucmuche du Judo, ou la caissière du supermarché. Ouais, comme si c’était le truc à dire.

NON ILS SONT PAS SAGES, CE SONT DES ENFANTS. 
Mais oui, ils auront des cadeaux  !

Puis, t’imagines pas, combien j’angoisse, pour ce soir, genre « allé on va se coucher comme ça, quand tu dormiras, le père Noël passera ». Sérieux, c’est comme si j’ouvrais la porte à un inconnu imaginaire; Viens rentre chez moi, fais comme chez toi, sers-toi un cookie, un verre de lait, et hop casse-toi!

Je suis pas schizophrène. Je déteste . Tous ces mensonges, me rendent dingue. Ne pas leur faire croire au père Noël, comme initialement  prévu, ça aurait été plus simple. Alors oui, j’entends bien les « la magie de Noël », les « faut les laisser rêver ». A cause de cela, j’ai cédé et mes gosses croient à cet être imaginaire. Plus imaginaire que  Peter Pan (et qui vole aussi).

Bref, Je crois que c’est le pire BAD NOEL de la série  Celui qui me vaut d’être classer dans la catégorie monstrueuse.
 
J’avoue tout: je déteste  LE PÈRE NOËL. 

Le
Gros bedonnant en rouge vaste mensonge de l’humanité, me hérisse les poils .Il est partout.  Et bien
sur, on voit les photo avec le « papa Noël » partout depuis novembre. IL
EST PARTOUT.
Tapis dans l’ombre, sournois au détour d’un rayon de
magasin, haïssable avec sa tronche souriante.
Et si je te dis que je n’ai aucune photo
« officielle » de mes enfants avec ce Ga. Pour plusieurs raisons, mais surtout, qui sait, qui se cache
derrière le costume. Un vicieux, un pervers, un délinquant sexuel. Oui
parce qu’en vrai, le mec, il prend les mômes sur ses genoux toute la
journée, il les tripote, les enfants l’embrassent, le touchent, il les touche pouahhhhhhhhhh …
Oui, je sais, j’ai l’esprit mal placé. Une déviation de mes
études de criminologie sûrement.

D’ailleurs, petite
anecdote, nous allions faire les courses chez Leclerc et je me suis
arrêtée pour acheter un livre à l’espace culture.  En face, on voit un
homme jeter sapin, puis un second, sans ménagement, ramener  son
traîneau couvert de peaux de bêtes (j’imagine la tête des Végans) d’un
autre âge, et l’installer sur un fond, qui a dû faire 10000
représentations. Aussi vieux, que moche avec ses couleurs passées.  Les
deux bonshommes parlaient mal. J’avoue que mes oreilles ont été
chatouillées. La dame du service animation du magasin, s’approche de
nous, pour nous inviter à revenir le lendemain, faire les photo avec le
père Noël . Et là, j’imagine la scène. Mes gosses hurlant, pleurant,
gesticulant, voulant s’échapper du traîneau en rampant couverts de peaux de bêtes. Si si, c’est
presque du vécu à 3 reprises.  Et surtout avec l’un de ces types au vocabulaire plus
que douteux.
Bref, la photo avec PAPA NOËL pour faire patienter
les enfants et surtout avoir toi parent, un souvenir inoubliable, que tu
ressortiras le jour des 18 ans de ta progéniture,  ou pire, que tu
céderas pour l’enterrement de vie de garçon ou de fille, c’est juste
NON, pour tout plein de raison en plus de celles là.

Depuis
le début  du mois de décembre on mis des étoiles dans les yeux des enfants pour que ce type imaginaire, soit le « bienvenue » chez nous.On a fait des activités,  dessins, déco,  tellement, que la vue d’une paillette, me rend dingue et je sors
immédiatement  l’aspirateur avec pour seul objectif de détruire
l’ennemie. Je pars en guerre tel Rambo, seule, sous le sapin, pour
lutter avec ses épines, qui ne doivent pas tomber normalement. Ce rouge
et or, qui a envahi mon salon m’empêchent de m’apaiser quand je me pose
sur le canapé.  Et en vrai, là tout de suite après 3 semaines de cohabitation, je prendrai un chalumeau
pour tout brûler.

J’ai fait tellement de petits sablés,
de pain d’épices, et autre petites sucreries de Noël que je suis
dégoûtée de l’odeur de la cannelle, de la vanille, ou encore du
gingembre pour les 100 ans à venir (j’exagère bien sûr).

Et, ce soir, pourtant, on mangera sur une jolie table dans la cuisine. Avec des bougeoirs que les enfants ont décoré de paillettes. On regardera le programme de la soirée.
On couchera les enfants, en leur faisant un énième petit mensonge : « dors bien mon chéri, demain tu découvriras tes cadeaux au pied du sapin. Le  père Noël sera passé. « 
Et on luttera 100 ans, pour qu’ils dorment, avec 3 réveils pipi, 3 j’ai soif, et 5 « câlin maman »…

Et la magie « parentale » commencera, avec un tout dernier petit mensonge:  la mise des cadeaux sous le sapin … 

A suivre le 25… 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :