S’équiper pour un quatrième : évaluer les besoins

403

Quand j’ai eu mon fils aîné, nous nous sommes équipés avec du matériel de puériculture neuf.
Et j’ai pris le temps de choisir telle ou telle chose, sans savoir si j’allais en avoir besoin. J’ai suivi ce
que j’avais déjà vu chez ma mère, chez ma famille, chez des amies, sans jamais me poser la question du besoin réel de mon fils, ou encore sur l’impact écologique de ce que nous achetions. 
J’étais prise d’une frénésie compulsive d’achats pour mon enfant si longtemps attendu.

Quand Adam est né, nous avions tout. Mais j’ai cessé de me servir du parc rapidement, de la baignoire en plastique, et d’autres petites choses. 
Je n’ai que peu utilisé le couffin que l’on m’avait offert, alors qu’il m’était « indispensable »pour Arthur. Il a alterné lit bébé et  cododo. 
Je crois que ma seule dépense a été mon écharpe de portage d’occasion, trouvée sur le Boncoin pour une trentaine d’euros.
En réalité, j’avais déjà pris de nouvelles habitudes , mais je ne le savais pas.

Pour Apolline, nous nous étions débarrassé, en déménageant, de beaucoup de choses comme le trotter qui avait tellement aidé Arthur à marcher, et qui n’avait pas trouvé bonheur  absolu avec Adam. Nous avons relégué dans le garage le parc pour « plus tard »… Et qui n’a jamais été ouvert.  Ou encore  le transat si vital pour Arthur, si important pour Adam et tellement encombrant pour ma fille qui ne restait pas en place.  J’avais amorcé la motricité libre au fil de mes lectures depuis 2013. Et donc, ce matériel ne m’était pas/plus indispensable.

Aujourd’hui, je souhaite continuer sur notre lancée. Mais en réfléchissant encore mieux à nos achats. 

Je dois donc faire le point sur ce dont j’ai vraiment besoin. Evaluer vraiment ce que dont bébé aura besoin.  Et commencer à m’équiper à sept mois de grossesse déjà. Alors que la chambre, n’est toujours pas commencée, alors que je n’ai encore rien acheté.

N’étant pas pratiquante absolue de la pédagogie Montessori, je ne mettrais pas le lit par terre.
Mais je vais donc créer le coin « NIDO ».
J’ai vu les effets de la motricité libre sur Apolline, et  je suis convaincue de son bienfait.

Ai-je besoin de beaucoup, non je ne crois pas. Je suis vraiment en réflexion, sur ce que nous allons acheter. J’avoue que notre petit changement de consommation ouvre la porte à une réflexion plus « minimaliste ». Même si nous en sommes très loin. Mais en vrai, avons-nous besoin pour notre quatrième de beaucoup?  Et pourtant, nous avons déjà tant avec nos quasi quatre enfants en moins de six ans.

 Ce que je possède déjà :

  •  LIT.
  • Table à langer + plan à langer dans la salle de bain.  
  • Poussette multi utilisation : cosy siège auto, landau. achetée pour Apolline et qui a déjà bien servie. 

Et la liste non exhaustive qui va évoluer, que je dois acheter, troquer, chiner ou créer …

  • deux housses à langer + petites serviettes à poser dessus. (que je vais faire)
  • langes (j’adore les langes)
  • lingettes lavables / débarbouillettes (on en a jamais assez)
  • sac à langer / pochette à langer  (en vrai, j’utilise une trousse de toilette qui fait bien son usage et qui se glisse au fond du sac rapidement)
  • écharpe de portable ou sling (mais la mienne me suffira si je ne trouve pas ce que je veux)
  • 2/3 biberons en verre  (exit le plastique)
  • matelas pour le NIDO
  • tapis / couverture pour le NIDO
  • mobiles Montessori
  • Images en N/B pour NIDO  que j’ai trouvé à imprimer.
  • sucette en caoutchouc au cas où (difficile à trouver )

Je ne parle que « matériel » et non de toute la puériculture. Car évidemment, en  six ans, nous avons changé notre consommation de produits de puériculture, et tout ce qui concerne  les besoins de bébé au quotidien.

Cette quatrième grossesse, marque un tournant dans notre façon de voir notre parentalité.
En tout cas, on apprend de ses erreurs, et on tend à en faire moins avec le temps …

2 commentaires
  1. les broutilles de nanou dit

    C'est clair pour un premier ou se retrouve vite avec des trucs inutiles par exemple le premier nous avions fait une liste de naissance avec la toise le thermomètre et le porte manteau qui sont casi 15 ans plus tard encore emballé et jamais installé et je ne pense pas que mon ado soit fan de girafe enfantine dans sa chambre mdr. le sac a langer pour le premier je m'en suis servi un truc de dingue je transportais tout dedans pour le second je m'en suis moins servi et surtout allégé. J'ai allaiter mes loulous plus longtemps au fil des enfants donc moins de chose a voir en partant. pour mon dernier pleins de chose ont été inutile le sac a langer une pochette dans mon sac et une écharpe. J'avais une poussette qui m'a servi pour le 1er et un peu le second puis revendu pour une 3 roues car nous avions migre vers la campagne lol et le 3em écharpe et la poussette a très peu servie. Idem pour tout le matos absolument nécessaire pour les 1er j'ai réduit et le minimum c'était parfait. Et notre façon de faire évolue avec nos enfants ont apprend de nos erreurs sans aucun doute

    1. Anonyme dit

      comment ça, le grand n'est pas fan des girafes, tout se perd … Oh que oui, on apprend de ses erreurs. J'avoue que je vais beaucoup trier et donner. Ne garder que l'essentiel. Puis honnêtement, ai-je besoin de beaucoup? par contre, je rêve de langes Aden et Anaïs mais … vive ceux d'ikea à 5 e les trois…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :