Le pouvoir des rêves

631
Dans la nuit du 15 au 16 juillet j ai fait ce rêve que toute future maman angoisse de faire.
En me réveillant j ai mis ma main sur mon ventre. Tu as bougé.  J ai souri et je « t ai dit « bonjour mon fils ».
Ce rêve, il m ‘a suivi toute la journée,  comme une nausée qui reste , comme un boulet que l’on traîne. 
Il était là pendant cette éprouvante journée de rendez vous. Il s’est presque  effacé  quand je t ai vu à l echo . Quand j ai signalé que tu bougeais moins. Quand on a vu ton petit coeur qui battait.
Puis ce rêve, ce rêve si nauséeux est devenu réel. 
Et la nausée  m a envahi depuis hier. Un peu comme la nuit recouvre le ciel.
Elle ne me quitte pas. Elle me rappelle sans cesse ce moment de joie quand tu as toqué à ma main. Quand je t ai dit   » bonjour mon fils ».
J étais prévenue. 
Ce rêve  était un avertissement.
 
Hier, tu n as pas toqué  à ma main quand ce rêve est arrivé dans la réalité . Ni ce matin quand je me suis réveillée  dans cette chambre d’hôpital.   
Au lieu de te dire « bonjour mon fils », je vais devoir te dire « adieu mon amour « .
Au lieu de sourire, je vais continuer à verser mes larmes.  Au lieu de t’accompagner sur le chemin de la vie. Ton père  et moi, nous allons t’accompagner dans le froid et les ténèbres. 
 
Ce rêve était mon pouvoir de faire en sorte qu’il ne devienne pas réalité. 
Ce rêve était le bip d’alerte, pour dire « écoute moi, tu vas vivre un drame, le coeur de ton enfant va s’arrêter ».
Et je n’ai pas écouté.  Et je n’ai pas insisté.
Ce n’était qu’un rêve…
Ce rêve avait un pouvoir immense,  celui de ta vie plutôt que ta mort…
Le pouvoir des rêves est immense  … 
J ai tellement rêvé de cette voie basse et  de cette naissance  où j’accompagnerai mon enfant dans sa venue au monde. Je l’ai rêvé si fort pour Arthur, Adam et Apolline que l’on me l’a retiré  pour toi avant même que je puisse décider ou le demander . Avant même que t’es petits doigts soient créés, avant même  que tu décides ou non de venir un jour J…
Ce rêve devient cauchemar, parce que c’est le protocole. Et ce cauchemar  n’est que le début …
Le pouvoir est parti. Les rêves aussi. Ils ont emmené  avec eux l’espoir et la joie.
Mais ils m’ont laissé  cette immense amour que j’ai pour toi, au milieu de ce vide immense, sombre et terrifiant. 
Je dois donner la mort, plutôt que donner la vie. Réaliser un rêve, qui est devenu cauchemar.
Comment vais-je pouvoir rêver à nouveau?  Comment se réveiller,  te sentir bouger et te dire « bonjour mon fils » comme lundi dernier ?

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

13 commentaires
  1. Mouleflex dit

    Toutes mes pensées t'accompagnent pour ces moments difficiles que tu vas vivre, que vous allez vivre.
    J'espère que ton fils repose dans un monde tranquille, où la paix règne et ou personne ne souffre. J'espère que vous saurez trouver la force de remonter la pente, d'être bien entourés pour surmonter cette épreuve.
    Courage pour tout, et si besoin, n'hésite pas à parler, je crois qu'on est nombreuses dans la blogosphère à te dire la même chose, à être là si besoin.

    Sache que je suis du coin (à Villenave) si besoin.

  2. AudreyN dit

    Texte très émouvant. Ça va être long ppur remonter la pente mais vous allez y arriver meme si vous oublirez jamais . Courage. Bisous

  3. ma vie de maman fois 4 dit

    Très joli texte très émouvant. Plein de courage à toi et à ta famille dans cette douloureuse épreuve

  4. Ma jolie maman je ne sais quels mots pourraient te réconforter….aucun bien entendu. Mais sache que nous sommes toutes là autour de toi à t'envoyer tout ce que nous pouvons d'amour, de larmes solidaires et maternelles pour t'aider à tenir la tête hors de l'eau. Bon courage pour aujourd'hui, pleure, pleure, pleure, sors toute cette tristesse et accompagne ton fils vers la paix….Ton amour il l'a connu aussi dans ton ventre, il l'a senti, il a vécu dans l'amour. Je suis désolée que tu aies à vivre ce cauchemar…Si je pouvais t'aider autrement que par ces quelques mots je le ferais sans hésiter. Tu es une belle personne, pleine d'amour, pleure sur ton bébé autant de temps qu'il le faut pour retrouver un peu de paix…Je pense à toi.

  5. Loumatmaé dit

    Je n'aurais pas de mots assez forts pour te réconforter. Je sais ta peine immense, cette colère qui ne nous quitte pas, cette incompréhension, cette rage. Je suis passée par là il y a 7 ans, je l'ai vécu aussi… malheureusement. Je te dirais une seule chose qui m'a énormément aidé, accroches toi à tes aînés, ils seront ta force, ton réconfort pour avancer. Ton étoile sera aussi ta force dans les moments les plus durs. Il sera là pour veiller sur toi et te donner cette force pour te relever. Parler, écrire te soulagera un peu et permettra de faire vivre ton petit trésor à travers tes mots. Courage, je t'embrasse fort et si tu as besoin d'en parler, n’hésites pas à me faire signe.

  6. Les Petites M Blog dit

    <3 <3 <3
    Courage et mille pensées!
    Tu n'as aucune culpabilité à avoir.
    Bises
    Marion

  7. queenofthetribu dit

    Très touchée par votre article, et par ce qui vous arrive. J'ai de grosses pensées pour vous. Je vous embrasse

  8. Natacha dit

    J'ai les larmes aux yeux en lisant ton article.
    Je t'envoie toute la résilience possible… Mais surtout beaucoup d'amour pour accepter ta douleur.

  9. Unknown dit

    Mes mots ne seront probablement pas suffisants pour vous aider mais il y aura des moments de hauts et des moments de bas et même très bas… la vie peut être tellement injuste des fois. Je suis Julie Malyslon qui a vécu le même drame que vous, en ce qui me concerne pour des raisons différentes(mais j’ai aussi du faire le deuil d’une maternité qui ne sera jamais mienne car j’ai mis au monde 2 enfants aux besoins spécifiques) Elle est très inspirante… peut être pourra elle vous aider. Bon courage

  10. Anne dit

    Je lis ces mots et je suis profondément peinée pour vous et votre famille. je vous souhaite énormément de courage et d'amour pour vous soutenir. J'ai vécue moi aussi cette perte, je connais la douleur. Vous avez apportez beaucoup d'amour à votre fils dans votre ventre, ne culpabilisez jamais. J'espère que vos trois enfants vous ferons remonter la pente. Courage.

  11. celine dit

    Depuis que j'ai vu ton selfie sur insta le dernier et lu tes lignes je suis bouleversée pour multiple raisons ..tu va avancer un pas après l'autre honoré Augustin en famille chaque jour ! Un deuil périnatal est déjà très douloureux mais ce que tu as vécu est inexactetable mais tu en sortira plus forte j'en suis sûr ! Je te lis chaque jour cela ne change rien à tes douleurs ton chagrin ou ta peine mais nous sommes là !

  12. céline bergamin dit

    Je pense tellement fort à toi jolie maman … je suis triste …
    Je vous porte en mon coeur et vous embrasse fort
    ( sweetberga)

  13. Elodie Varrin dit

    Je ne te connaissais pas avant aujourd'hui, je ne te connais toujours pas d'ailleurs, je te découvre, toi et ton histoire, via Instagram.

    Il y a 5 ans, le 25 juillet 2013 c'est mon petit ange à moi qui est parti, au terme de ma grossesse, alors que je devais donner la vie pour la première fois, c'est la mort qui est sortie de moi. Immanquablement, même si elle est différente, ton histoire fait écho à la mienne, car malgré les circonstances qui diffèrent, c'est l'histoire d'une perte, d'un petit être arraché à la vie et à nos bras. Je voulais juste laisser ici une trace de mon soutien, mes plus tendres pensées pour toi et ta famille, mes bras pour te serrer virtuellement et t'apporter un tout petit peu de réconfort.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :