Comment nager au milieu des requins, des piranhas et surtout des pintades qui pensent avoir une pseudo influence ?

513

Viens, je te raconte une fable.

As-tu déjà remarqué, combien les personnes qui se sentent influentes prennent vite le “melon”ou la “grosse tête”, et vont tout faire pour assoir leur notoriété en écrasant l’autre.

As-tu déjà remarqué, combien l’effet “gourou” peut vite rendre “violente” la plus douce des brebis?

As-tu déjà croisé, des “requins”, des “piranhas”, et des “pintades” sur la blogosphère?

Si ta réponse est négative, tu peux rendre grâce à tes “amis”, ta communauté, tes followers, et surtout te féliciter de ne pas être pollué.e par ces personnes hautement toxiques qui fleurissent sur le blogosphère.

Des requins?

Les requins, ça ne voit pas très bien, mais ça flair bien!

Et quoi de plus facile que de “flairer et traquer” une proie, qui est faible, amoindrie ou diminuée psychologiquement , ou tout simplement trop confiante pour frapper, un grand coup au moment venu.

C’est ainsi que certains requins ont développé un sens aigu de l’appât. En proposant de l’aide, en formant, en conseillant, en motivant ses troupes, et agissant quand la personne ne peut soit rien lui apporter ou qui n’est plus sous sa coupe .

C’est typique, et récurent. On voit souvent des requins arriver, se prendre pour les plus forts, et se faire attraper à leur tour…

Mais en attendant, le mal sera fait, et les victimes nombreuses.

Des Piranhas?

Les Piranhas nagent tranquillement dans l’eau, avant d’attaquer en groupe leur proie.

Hier c’était elle, aujourd’hui, c’est moi, et demain ce sera toi. Leur appétit est insatiable, et le besoin de se ruer sur une victime est presque viscéral .

Impossible de savoir quand, ni comment, ni où va avoir lieu l’attaque. Les Piranhas agissent en silence, sans montrer de signes d’un haro imminent. Et là, plafff, c’est trop tard, elles ne te lâchent plus, jusqu’à te faire partir, te faire du mal, ou encore te détruire moralement.

En général, le requin n’est pas bien loin !

Des pintades ?

A peine es-tu à terre, ou as-tu le dos tourné, que les pintades se mettent à cacaber, fort, très fort encore plus fort. Pour que même le dos tourné, tu entendes le son strident et leur puissance vocale.

Les mots, ne veulent plus rien dire, elles te chassent d’un cri, d’une injure, d’une insulte d’un hurlement silencieux et concupiscent, car elles veulent souvent ce que toi, tu as !

Elles jacassent plus fort encore. Surtout si tu fais silence. Elles viennent à ta rencontre, pour mieux cracher leur venin verbal. Elles cacabent, et cacabent encore et encore…

Si par malheur, tu viens à rencontrer quelques pintades, et crois-moi, il y a en a beaucoup au détour d’un groupe Facebook, d’une page, ou d’un blog, Passe ton chemin, car leur attaque est digne d’un vélociraptor dans Jurassic park , et crois moi, on en échappe difficilement sans être saoulée, déçue et bien souvent marquée .
Et si par malheur, tu es , ou a été leur victime, ne t’inquiète pas, demain est un autre jour, et elles t’auront oublié , car elles ont toujours besoin de chair fraîche.

Comment se débarrasser de la ménagerie?


Bien heureusement, ce n’est pas comme les cafards ou les poux, on s’en débarrasse rapidement.

Voici quelques conseils qui portent leurs fruits:

Premier conseil, ne surtout pas se sentir inférieur à ces personnes. Elles touchent du doigt les étoiles, mais se brûlent avec. Et malheureusement l’expérience montre que pour cinq minutes de gloire, on n’hésite pas à écraser, piétiner, insulter, humilier son prochain. Envieux, ou écrasé par la jalousie sûrement, et qui surtout va oublier, toute bienveillance, politesse , communication entre congénères ou même règle de vie en communauté.

En second, il faut mettre de la distance avec ces personnes toxiques , qui sont souvent dans nos contacts, ou parfois présents avec des réseaux de blogueurs, instagrameur préférés, suivis, ou que l’on apprécie. Les supprimer de ses réseaux, et ne plus leur donner accès à son profil est vital. Je sais combien c’est dur de résister, d’ aller jeter un petit coup d’oeil sur leurs comptes. Surtout si on éprouve un sentiment d’admiration Ou que le charme agit encore. S’abstenir est primordial. Cela n’apporte rien de positif que de continuer à suivre ces personnes. Les pintades envahissent l’espace, et vont même jusqu’à retourner nos amis, followers et likeurs contre soi.

Prendre de la hauteur, pour mieux maîtriser et gérer de manière émotionnelle. Elles peuvent détruire avec des mots, mais le savent-elles? Sur le moment non, mais là aussi d’expérience, j’ai pu observer qu’à leur tour, elles subissent l’attaque du requin, des piranhas, ou de ses congénères…

Conserver de la distance émotionnelle, demande beaucoup de lucidité et de courage.

Poser des limites, car si on accepte tout, elles gagnent! On a tendance naturellement à se laisser faire, sidéré par les paroles ou la violence de l’attaque. Car elles vont très vite et démarrent au quart de tour . Ce sont des stratèges, capables de blitzkrieg (guerre éclair).

Pour se protéger, il faut mettre de la distance, et poser une frontière, virtuelle bien sûr (bannir par exemple)

Se préserver, et bien se dire, qu’on est victime et qu’elles sont les agresseurs.

Ne pas oublier pourquoi elles ont pu ou voulu s’attaquer à soi, pour que l’on ne subisse plus jamais ces attaques.

Et bannir les pensées négatives.Non, on est pas responsable. C’est à elles de se remettre en question pas nous.

Il ne faut pas oublier, que l’humain à tendance à être un loup pour les autres (Le Léviathan de Thomas Hobbes). Surtout quand les sentiments comme la jalousie interviennent . Et sur la blogosphère, on est jaloux de tout et de tout le monde. Il suffit d’un partenariat, d’un vêtement, d’une maison rangée, d’un petit orteil bien droit…

L’influence, l’influence et l’influence et l’obtenir mais à n’importe quel prix !

Dernier conseil, si tu es victime, n’oublie pas de faire des “imprim écran” ou des “copiés collés”des conversations. Car, parfois, la violence des mots, les insultes ou les attaques peuvent être pénalement répréhensibles. Alors, oui, j’ai lu dernièrement une réflexion d’une pintade, sur une blogueuse qui menaçait de porter plainte, qui m’a fait bondir ” la tête du gendarme si elle va porter plainte”.

Rassure-toi, ils sont formés pour, et sont justement très au fait des lois, et de l’absence de filtre que peuvent mettre ces dindes, en parlotte. Oubliant souvent qu’elles ne sont pas qu’un pseudo .

Sache, que l’on ne peut pas tout dire, ni s’acharner sur les gens en toute impunité. Un terme existe c’est la “diffamation” C’est peut-être mon côté juriste qui parle, mais c’est important que tu comprennes en quoi consiste ce terme, si tu es victime, et que tu puisses te protéger si tu as besoin.

La diffamation c’est le fait de tenir des propos qui portent atteinte à l’honneur et à la réputation d’une personne. Les propos diffamatoires ne sont pas tolérés. Et figure-toi, que c”est aussi valable, sur les plateformes accessibles à tous, forums, Instagram, groupes Facebook ouverts / fermés profils ou pages…

L’amende va de 38€ à 12 000€. Et je ne te parle même pas de l’article 1382 du Code Civil qui te protège, si tu es professionnelle, que tu vis de ton blog, ou que ton blog te ramène des revenus.


En conclusion !

Les fables de ce style, sur la blogosphère sont récurrentes, et d’année en année, elles se répètent. Elles m’amusent autant qu’elles me dégoutent !

Je ne compte plus les bashing que j’ai pu observer sur tous les sujets de l’allaitement aux vaccins, en passant par l’éducation ou encore le régime alimentaire. Il y a toujours des fortes têtes qui pensent avoir raison et des dindes pour les suivre.

Comme tu l’auras compris, je n’y échappe pas, j’ai été victime, malgré mon expérience de la blogosphère dernièrement.

C’est la seconde fois, que j’ai à subir une attaque de requin, avec des piranhas, et qu’elles font les pintades derrière mon dos, en 12 ans de blogging.

Les mots violents et insultants prononcés cette fois-ci, ne m’ont pas touché comme elles l’auraient souhaité. En vrai, ma réaction, est aujourd’hui d’en ricaner avec mes copines blogueuses “vraies influenceuse” qui ont pu lire leurs mots doux. Et je me réserve le droit si besoin,  de les diffuser , pour que leurs communautés, puissent voir ce qu’elles sont capables de faire en groupe. La quête de l’influence malsaine de ces nanas, ne justifie pas tout.

Je  blogue par passion, et je travaille pour que mon blog  évolue, change, grandisse avec moi. Mon blog, ce n’est pas ma “vie”  et je ne fais heureusement pas “que ça”.

Demain mon blog sera toujours là, parce que j’ai le calme, la patience, et le savoir de l’éléphant . Et  ça, c’est mon secret de longévité sur la blogosphère !

*Je tiens cependant à préciser, que je n’ai jamais rencontré d’influenceur homme injurieux, insultant ou envieux à contrario de la blogosphère parentale féminine. Ils sont tous charmants, posés et bienveillants .

Et Dieu Merci, beaucoup d’influenceurs ne sont ni des requins, ni des piranhas et ni des pintades…

** Aucun des animaux que j’ai cité, ne mérite d’être assimilé à ces personnes. Mais comme La Fontaine en sont temps, cela permet de montrer la nature profonde de l’humain et surtout son côté animal. J’ai eu des pintades, et je n’ai jamais été ennuyée par leurs cris, alors que je suis agacée par  ceux de la blogosphère.

*** Je t’invite à aller jeter un coup d’oeil à cet article, criant de vérité   pour te montrer qu’elles sont partout même dans le maternage proximal : http://www.escarpinsetmarmelade.com/2019/03/les-derives-du-maternage-proximal-lavis.html

 


♥ ♥ ♥

L’article te plaît ? Tu as rencontré un requin, des piranhas ou des pintades, partage ton expérience, cela peut aider !

ET N’hésite pas à commenter ! Les com’sont modérés pour éviter les attaques de hyènes, mais c’est une autre fable…

♥ Tu peux aussi me suivre sur Instagram et sur ma Page Facebook

 

5 commentaires
  1. maman et sa chipie dit

    Merci pour cet article que j’aurais pu ecrire mais qui m’aurait fait du mal de ressasser cela 😉 C’est tellement vrai. Merci du clin d’oeil et esperons qu’elles se brulent plus que les mains en touchant ces etoiles. bisous

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Mais de rien, on mérite d’être respectées et absolument pas insultées

  2. La parenthèse psy dit

    Je n’ai pas 12 ans de blogging derrière mois mais à peine 2 et heureusement (je touche du singe) je n’ai jamais connu ce genre de comportement. Quelle violence franchement, c’est honteux et ça peut faire très mal… De nature sensible et prenant les choses à coeur, ça pourrait vite me blesser. J’espère ne jamais connaitre ça et j’espère que tu ne le connaitras plus !

    Bise,
    Line

  3. Audrey dit

    Un article bien realiste.
    Merci de ton temoignage , j ai la chance pour le moment de n avoir subit aucun requins pirahanas ou pintades mais j avoue que j essaie de rester dans mon coin quand même.

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Comme je te comprends ! Du coup, je me suis désabonnée des groupes, et je vais continuer à faire du tri … Et je retourne dans mon petit coin. Merci Audrey .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!