Si Augustin…

418

Il paraît que « c’est beau, de rêver ».

J’ouvre une porte, je laisse entrer la lumière et j’accueille ce moment imaginaire, 5 secondes ou une éternité, qu’importe pendant un instant il est avec moi, il est dans mes bras.

Quand , je m’autorise ce luxe. Et quel luxe! J’imagine notre vie à six, avec eux quatre. Pas seulement son visage, la douceur de ses traits ou son odeur…

J’imagine Juste une vie, avec une famille au complet. Une vie normale. Tu sais celle qui ne sort pas d’un magazine , d’une série ou d’une chaîne Youtube de super maman à la vie trop parfaite.

Dans cette vie rêvée, il y a …

… beaucoup de nuits sans sommeil, trop de nuits sans sommeil d’ailleurs, parce que je l’imagine petit dormeur comme son grand frère et sa sœur. Riant à 2 heures du matin, chouinant à 4 heures et s’endormant enfin a 6h…

Il y aurait des dents qui poussent ou même un sourire sans dents… celui qui te fait fondre, le sourire qui te donne des ailes …

Ses jeux à lui, des jouets de rien du tout aussi, éparpillés dans la maison . D’un regard, je le verrais lui avec un chapeau sur la tête ou même une boîte en carton. Son petit rire qui tinterait au milieu du brouhaha de ses frères et de sa sœur, comme une symphonie de bonheur.

Des pas, ici juste là, du canapé vers la table basse… un, deux, trois et puis, il se lâche pour aller retrouver ses frères ou sa sœur, comme ils l’ont tous fait , en m ‘ envoyant un regard de fierté, comme pour me dire « regarde, je suis grand »…

Il porte dans mes rêves , le petit pull que je rêvais de lui tricoter, celui avec les côtes, en bleu canard. Le même que Arthur avait en blanc et doudou en marron, celui que mon père disait, ressembler à un tricot de Mamie.

Je lui mets les petits pantalons de velours que j’aime tant et qui dans mon imagination, lui vont si bien…

Il a des petits pots maison fait avec amour, je sais qu’il aurait adoré ma purée de betterave ou la compote pomme/poire/cannelle . Avec une bouille à débarbouiller de haut en bas, et des « ahhhhhhhhh », pour dire « encore »…

Promis, je ne râle pas de laver dans la baignoire la chaise haute où il étale comme sa soeur la compote.Celle que j ai acheté pour Arthur, et que j’ai donné faute de bébé en vie.

Il y a les siestes sur le canapé , a regarder une série pendant qu’il prendrait le sein. Imaginer le sentir si chaud, si vivant, lui qui était si froid dans ce berceau de naissance mort à la morgue.

On rigole fort avec les « a dada » , les « nononanère » et les « poupina » que chante papa . C’est comme un arrêt sur image, ou un ralenti. Je vois nos visages heureux . Tu sais comme dans les films, où l’instant de bonheur est mis au ralenti.

Je pose un bisous juste là, sur son si joli front, en écartant ses boucles, comme un câlin d’après bobo, celui des :

« un câlin, un bisous et un je t’aime »

Et dans ce joli rêve, il se réveille de sa nuit sans fin…

Je lui raconte mon histoire inventée pour Arthur complétée pour chacun d’eux par une petite phrase . Celle que je n’ai pas modifié, où le « je t’aime plus que les étoiles dans le ciel » ne devient pas « je t’aime comme Augustin mon étoile ». Non celle là je la garde pour la réalité de notre famille amputée d’un membre.

Retour à la réalité

Ouvrir les yeux, c’est comme s’écraser après une chute libre. La vraie vie est cruelle, parsemée de sentiments mauvais, de colère et de souffrance.

C’est dur de rêver, parce qu’après il y a la vraie vie , où ils ne sont que trois ici bas.

C’est dur de se laisser aller à imaginer une vie longue , où, mon bébé joufflu est une étoile, qui ne sera ni bambin, ni enfant, mais juste une poussière filante , dans le ciel. C’est juste cette putain de réalité.

Comme un grain de sable si lourd qu’il écrase mon coeur, qui ouvre cette porte à la douleur de ne pouvoir que rêver et d’imaginer, si Augustin…

Et si Augustin …

6 commentaires
  1. mayotte2017blog dit

    Je compatis parce que ta douleur doit être immense. C’est tellement injuste, impensable. Des deuils, j’en ai vécu mais pas de ce type. Tendres pensées. Maminechat

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Merci Maminechat ❤️❤️❤️

  2. Sab dit

    Et si Augustin était là 😍tu serais une super maman pleine d amour, comme maintenant avec un ptit cœur de plus à aimer… 😥C est si triste ❤️❤️❤️. Tu as le droit de crier ta douleur haut et fort ❤️

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      ça fait un an que je hurle, mais ça ne change rien à la douleur …

  3. Maman puissance 4 dit

    Ton texte est bouleversant… difficile de trouver des mots mais je voulais absolument commenter ce billet. Je pense fort à toi…♥️♥️♥️

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Merci 🙏

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :