JE NE VEUX PAS ! Où comment ce livre apporte 250 astuces pour faciliter le quotidien avec les enfants.

150

Si, toi aussi, au moindre « je ne veux pas » de ta marmaille, tes poils se hérissent. Si cette petite phrase te donne des boutons, si cette négation te fait vivre un enfer …

Sache que tu n’es pas seul.e. !

Deux psychologues spécialistes du coaching familial positif t’apportent 250 astuces pour avoir la paix faciliter le quotidien avec tes enfants.

Moi, toi, eux, nous parents, on peut y arriver !

Si, si je te jure …

Qui a écrit ce merveilleux livre ?

Au départ, quand on m’a proposé de lire ce livre, j’étais intriguée par les auteures. Deux psy bienveillantes, et spécialistes du coaching familial, qui écrivent un bouquin pour nous aider à gérer ce « Je ne veux pas! » , « moi » je veux bien lire .

Je m’attendais à devoir sortir mon « dico psy pour les nul » pour comprendre chaque mot. Mais surprise surprise , Aurélie et Clémence parlent le PARENT, parce qu’elles font parties de notre monde obscure et curieux où la couleur d’un verre peut déclencher une crise, où un bain transforme ta salle de bain en piscine ou soirée mousse .

Elles ont d’ailleurs eu l’idée de créer Kidz et Family pour justement t’aider toi, ou m’aider moi.

Petite bio de Aurélie et Clémence

Bref, nous aider à retrouver un certains équilibre, là où le « NON » ou le  » JE VEUX PAS!  » fait la loi, et tout cela dans la bienveillance la plus totale. Là je t’ai vendu du rêve, comme les boutiques de voyages .

Pourquoi ce livre?

Pendant leurs consultations, elles ont pu mesurer que les petits tracas du quotidien, la fatigue, qui s’accumule (2/3 petits dormeurs ici) et la relation qu’on a peut être idéalisé avec son enfant etc font des ravages dans les familles. Crois-moi, après 3 nuits sans sommeil, tu hurles ta rage et c’est la fin de ton couple des haricots.

Donc grosso modo, ce livre à un double objectif m’offrir un mojito et une quelques jours de vacances… me donner des trucs et astuces pour alléger mon quotidien, mais aussi à me redonner « confiance » et me faire comprendre que je suis une bon PARENT en recadrant mes priorités éducatives.

Mais comment?

Mais oui, comment?

En relevant un défi énorme, sans doute le plus grand de notre vie :

RENDRE NOS ENFANTS HEUREUX !

Au programme :

Avec un MODE D’EMPLOI pas à pas

Si ton môme, te fait penser à Guizmo dans sa version « nourri après minuit », et que tu n’arrives plus à l’aider à gérer ses émotions, ou qu’il s’oppose en permanence par un violent et perturbant « JE VEUX PAS ! » , pense qu’il s’agit peut être là, d’un manque d’attention (ou pas, car nourri après minuit) . Il suffit de retrouver un semblant d’équilibre, pour que cela fonctionne… Bon j’avoue là, j’ai eu du mal à adhérer, parce que parfois ce n’est vraiment le manque d’attention, au contraire surtout avec ma « BABI » (bébé a besoin intense ).

Je vais te dire que le schéma de la maison pour expliquer la « bonne » éducation, m’a sur le moment bien perturbé. Je regardais dans le vague et revenais vers le dessin. Je ne comprenais pas le lien entre l’image et l’éducation, parfois, faut le temps que ça vienne au cerveau. En vrai, j’étais perturbée car la maison n’avait pas de fondations et qu’au finish, c’était ultra simplifié. Cette cheminée, ce toit…

EUREKA, j’ai compris lu les explications. et J’ai commencé à mettre en application quelques règles pour donner une attention positive et développer les bons comportements, avec mes murs . J’ai fait des règles avec mes fenêtres, et mis des limites avec mon toit etc.

Oui,oui, tout ça. !!!

Mais cela ne suffisait pas!

Éducation bienveillante, et si je commençais par MOI ?

Alors là, j’ai commencé à faire mon analyse de pratique parentale, et crois-moi, la perfection n’est pas de ce monde quoique. J’ai fait le point sur ces petites choses qui rendent mon quotidien difficile, et la vision que j’en ai. Ces raz le bol de ci, de là , de ceci et de ceux là . A me faire oublier le bonheur que j’ai, d’avoir mes enfants. Les fameux tracas du quotidien qui pour nous cette année a tout écrasé bla bla bla… qui viennent détruire le bonheur peu à peu, et montre que devenir adulte ne fait pas rêver , c’est même plutôt chiant!

Avis perso : Bon bref, qu’il faut vraiment lâcher prise et arrêter de se regarder le nombril.

Tout le monde a des problèmes, mais franchement, si on les prend différemment, avec plus de recul, et que l’on arrête de se faire submerger par le tsunami de la vie, en revenant à l’essentiel : nos mômes . Peut être que ça peut aller « mieux » avec ses enfants, faute d’aller super bien immédiatement.

Ayé, tu suis?

Écouter les mômes, partager avec eux, se marrer avec eux, mais surtout les aimer, et qu’ils sachent qu’on les aime de manière inconditionnelle et quoiqu’ils/elles fassent. Parce que c’est essentiel de leur rappeler. Dans Le livre, tu trouveras quelques outils essentiels en éducation bienveillante. Déjà, parce que ça aide et que c’est une figure de rappel, et après parce que l’on voit tout et n’importe quoi sur l’éducation bienveillante, qu’au finish, on en oublie l’essentiel.

Ce que je trouve important à souligner, et qui m’a aidé, c’est de savoir comment faire sans punition. Et oui , j’avoue, je suis passée du côté obscur, en vociférant des, « si tu … tu vas être puni », « continue et tu vas être puni », « soyez sages, sinon vous serez punis » . Donc, j’ai commencé à mettre en route une autre version de la « sanction » avec la lecture de JE NE VEUX PAS ! , plus concrètement avec les quatre R de la conséquence de Jane Nelsen : Relation avec l’acte, Respectueuse, Raisonnable, Révélée à l’avance. Puis surtout avec le tableau des conséquences naturelles, conséquences logiques et de la punition, j’ai pu faire mon propre tableau .

C’est concret et facile à transcrire dans nos quotidiens et nos « JE NE VEUX PAS ! ».

On termine, la mise en application par ce que l’ont veut vraiment améliorer. J’ai fait le point avec ce qui n’allait pas, pour moi pour nous, par ordre croissant, je souhaitais améliorer: la sécurité, la gestion des émotions , la relation aux écrans et comment se tenir à table. Sur ce dernier point, j’ai dû me poser des questions, ma mère me disant souvent, que s’ils mangeaient salement, c’était ma faute, car j’avais fait la DME, et que grosso modo, ils avaient appris à manger sans couverts. Bon je passe, sur cette source de conflit entre elle et moi et j’ai décidé, que non, ce n’était pas un problème, que ma fille de 2 ans mangeait avec les doigts, ou que mes fils ne se tenaient, pas comme « moi »je le souhaitais. LÂCHER PRISE !!!

J’ai rayé cette dernière chose à modifier, parce qu’au finish, je pouvais agir et aussi les laisser grandir en leur montrant l’exemple. Et ça marche…

4, 3, 2 , 1, c’est parti !!!

C’est le moment où, on attaque les choses sérieuses, avec des conseils et règles d’or, que l’on met en application avec son enfant, comme :

se lever le matin, s’habiller, rassurer son enfant le matin à l’école, quitter l’école ou la garderie, sortir au parc, si, il s’est passé quelque chose à l’école, le bain, les devoirs du soir, à table, se brosser les dents, le rituel du soir, allé au lit, s’il ne plus dormir, les week end et les vacances, se reposer un peu le week end, des moments privilégiés pour chacun des enfants, le restau, inviter des copains d’école, apprendre à jouer dans sa chambre, gérer les écrans, aller au supermarché, quand des amis viennent dîner à la maison, les baby-sitters, la propreté, les rivalités dans la fratrie, en voiture, les activités extra scolaires, les devoirs de vacances , chez les grands parents …

Ici les courses

Et oui, c’est beaucoup de thèmes du quotidien abordés dans le JE NE VEUX PAS !, tu peux t’y retrouver sans soucis. J’ai adapté quelques points de la version scolaire ou des devoirs de vacances, pour notre instruction en famille.

Et ritualisé le dodo :

LÂCHER PRISE, oui, mais pas n’importe comment . Cap ou pas Cap ?!

Et après ?

Le livre te donne des clés, pour régler les tracas du quotidien.

Il n’est pas MAGIQUE !

C’est à toi, parent, de prendre le taureau par les cornes, et d’avancer avec ta progéniture pour arriver à te sortir des situations conflictuelles, qui te bouffent le foie au quotidien , comme les « JE NE VEUX PAS ! » intempestifs de la marmaille.

Ce petit ouvrage s’adresse à mon humble avis, aux enfants, jusqu’à 8 ans, en se rappelant bien qu’avant 6 ans, l’enfant n’a pas l’âge de raison (ça t’évitera des cheveux blancs), et que l’on peut aussi prendre certains conseils pour les pré-ado de 10/11 ans, en adaptant.

Astuce perso :

Comment inclure ton/ta moitié s’il ne veut pas lire le livre en entier? tout simplement en lui lisant une ou deux règles d’or, et en lui résumant les astuces, pour les situations que tu souhaites améliorer. C’est plus facile à mettre en place, à deux !

Des info sur le livre des ÉDITIONS Au fil de Soi : https://www.editions-aufildesoi.fr/

Ou sur le site des auteures par là bas :https://kidzetfamily.fr/decouvrez-notre-livre-je-ne-veux-pas-aux-editions-au-fil-de-soi/

Livre offert-merci infiniment pour le livre et les 250 astuces qui m’ont sauvé la vie

Tu peux trouver ce livre par là bas

L’article te plaît?

N’hésite pas à commenter ou à partager ton avis

♥ Tu peux aussi me suivre sur Instagram et sur ma Page Facebook et venir discuter sur le groupe Facebook ♥

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :