Je, tu , nous, ils… il y a quinze ans.

454

Il y avait la mer, le soleil, le sourire des gens qu’on aime, et même les invités que l’on n’avait pas convié. C’était une belle journée, de celle qui transforme un jour d’automne en jour d’été , ou une histoire simple, en conte de fée …

Tu étais là, dans ce joli costume tout cintré, mal à l’aise de porter une cravate et stressé bien plus que moi, de vivre cette journée.

J’étais là, avec ma robe, tout juste terminée la veille, imparfaite, mais comme je l’ai faite. Mon chignon à l’arrache, et mon bouquet de succulentes, pour te regarder les yeux brillant et le coeur vaillant.

Il y avait mes grands parents. C’était avant, juste avant, leur grand « au revoir ». Ils étaient là, souriants et tellement heureux . C’est quand ils partent, qu’ils nous manquent le plus. Et s’ils savaient combien ils peuvent nous manquer…

Il y avait nos parents, les séparés et les remariés . Ils étaient tous là, en ce jour pour nous accompagner vers l’amour. Qu’ils aient été de notre sang, ou des parents de coeur. Qu’ils nous aient éduqué ou accompagné pendant plusieurs années. Ils étaient là, certains le sont encore, d’autres ont quitté le navire, et il y a celui à qui nous avons dit au revoir cet été.

Il y avait mes six frères, du petit petit au plus grand, du plus brun au plus blond . Ils étaient là, tous avec moi. Pour la toute dernière fois, tous réunis . Sans le savoir, ils ont réalisé un rêve, celui d’avoir avec moi, tous mes frères.

Il y avait les amis par dizaine, de ceux qui sont encore là, et seront sûrement, encore là dans quinze ans, pour fêter demain, après demain nos vingt ans ou nos trente ans. Parce qu’ils ont été les témoins de notre amour, qu’ils aient parié sur notre longévité ou non…

Ce jour là, on a bien rigolé, on a bien bu et on a bien dansé. Ce jour là, tout le monde faisait la fête, sans penser au lendemain.

Il y avait NOUS .

Un « nous » avec un grand OUI, devant la Rousse la plus flamboyante que nous connaissons, habillée de son écharpe bleu blanc rouge à Saint Mandrier. Elle qui partage la vie de Papou. Elle, qui a signé de son nom notre union et changé mon nom. Et surtout, Elle que nous remercions encore de nous avoir offert cette journée dans ce cadre merveilleux.

Il y avait toi et moi, mais aussi EUX. Parce qu’on y pensait depuis 3 ans à ce moment là, parce qu’on commençait notre parcours de PMA. Et parce qu’ils ont fait de NOUS une famille, même en mettant tout ce temps…

Augustin

Alors quinze ans, c’est beaucoup, mais c’est peu à la fois, à côté de toutes ces années qui viennent. Qu’elles soient douces, ou plus âpres. Qu’elles soient rieuses ou pleureuses, peu importe. Un jour, mon JE, ton TU sont devenus NOUS. Quinze ans ont passé, sans que notre amour ne soit émoussé.

Il y avait la mer, le soleil, le sourire des gens qu’on aime, et même les invités que l’on n’avait pas convié. C’était une belle journée, un vrai conte de fées …

Pour information , avec quinze de mariage, on fête des noces de cristal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :