Tout le bleu du Ciel – Mélissa Da Costa

181

Il y des livres qui vous bouleversent . D’autres qui vous font voir la vie d’une autre façon. Et d’autres encore qui vous font voyager en restant chez soi. Tout le bleu du ciel, de Mélissa Da Costa regroupent les trois. Je l’ai terminé en 24 h. N’arrivant plus à le lâcher. Malgré le pavé de 838 pages, où chaque chapitre est une poésie de vie.

Résumé/Quatrième de couverture

« Petitesannonces.fr: Jeune homme de 26 ans, condamné par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) d’aventure pour partager avec moi ce dernier périple. »

Mon avis

Quel surprenant duo qui se forme grâce à une petite annonce. Un malade qui n’a plus d’avenir, un femme qui n’a plus le goût de vivre. Il n’a plus rien à perdre, elle a tout perdu. C’est un road trip bouleversant, palpitant et humain. On apprend à voir le monde à travers les yeux de Émile, où cette maladie si précoce, lui enlève le présent, le futur et le passé au fil des pages.

 » Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient »

Charles Caleb Colton

Quel beau duo, si improbable. Deux personnes à l’opposé géographiquement, et personnellement. Qui ne se seraient jamais rencontré. Un couple si attachant, qui se complète et s’épaule tellement bien !

Émile écrira « je suis heureux d’être tombé sur elle sur cette aire d’autoroute. Ce ne pouvait être qu’elle. Ce voyage, sans but, sans contours, n’aurait pu avoir de sens ni de consistance dans Joanne. »

J’ai pris le camping-car avec eux. J’ai (re)découvert les Pyrénées, et j’ai tellement envie de prendre un sac à dos, et de marcher sur leurs pas, de partir à Eus, Gruissan, Peyriac-de-Mer, …

Bien plus qu’un roman, c’est un voyage émouvant et terriblement humain. Mélissa Da Costa y aborde des thèmes tellement forts, comme : la maladie et l’Alzheimer précoce, les choix de soins, le chemin vers le deuil voir les des deuils, l’autisme, et bien d’autres…

Des thèmes, où amour, joie, peur, amitié, dévouement et don de soi, viennent faire la balance, contre la vie qui s’échappe, la mémoire qui flanche, et le regard des gens que l’on croise, mêlé de compassion ou de pitié. J’aime son style tellement vrai, tellement sincère, avec ce trop plein d’émotions qui déborde à chaque page, avec tant de simplicité et de fluidité.

J’ai aimé suivre ce périple, et j’ai envie de prendre un carnet et de noter moi aussi les belles journées, les belles citations, les beaux moments, avant qu’ils ne partent, oubliés ou piétinés par la vie que l’on mène. J’ai envie de voir la vie, ma vie si ordinaire. De la regarder en face, de manger en conscience, de méditer, de peindre, d’apprendre à observer, d’aimer avec autant de force.

L’extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires.

Paulo Coelho

J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai eu la boule à la gorge quasi non stop, j’ai espéré, j’ai été dans le déni, je me suis résiliée, et j’ai aimé inconditionnellement ce livre bouleversant. Merci Mélissa Da Costa pour cette pépite merveilleuse.

Je vous le conseille vivement !

Avez-vous lu ce livre? J’espère de tout coeur vous avoir donné envie de le lire…

♥ ♥ ♥

♥ Qui m’aime, me suive sur Instagram ou sur ma Page Facebook

Vous pouvez retrouver les livres de Mélissa Da Costa chez votre libraire, et par là bas aussi :

1 commentaire
  1. Djahann dit

    J’ai tellement aimé ce livre ! Un vrai coup de coeur. Un sujet pourtant difficile, mais tellement de beauté, d’amour, de beaux sentiments, de beaux paysages, une belle écriture, des personnages secondaire intéressants et les principaux tellement profonds…. bref ! Je le recommande à tout le monde !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :