Quel est mon essentiel, non essentiel ?

283

Ce second confinement aura vu l’expression « non-essentiel » utilisée à toutes les sauces. Tel ou tel produit non-essentiel, telle ou telle activité non-essentielle. Tel ou tel métier essentiel ou non-essentiel. Tel ou tel déplacement essentiel ou non-essentiel. La liste de nos besoins fondamentaux a été malmenée et parfois bafouée. Mais au finish, on fait sans et on vit sans .

Ou presque…

Quand on y pense, ça veut dire quoi essentiel? Est-ce qu’avoir un stock de papier toilette est vital? est-ce que concourir pour le meilleur cuisinier de pâtes a du sens? Est-ce qu’aller chez telle ou telle enseigne de bricolage, alors qu’on ne peut pas aller chez un coiffeur a du sens?

Faire le point.

Il y a tellement de choses essentielles dans la vie, que l’on ne voit plus. Cachées sous une couche d’objets, de moments du quotidien plus ou moins agréables. Alors que l’essentiel est là, juste là. Chez moi, il s’appelle Arthur Adam, Apolline et Gonzague. On a un toit sur nos têtes, un jardin pour s’aérer, et une gratitude immense pour cette vie qui nous est donnée de vivre simplement .

On a besoin de se nourrir, de s’habiller, de se divertir, de lire, etc.

Confinée avec des besoins cependant matériels, nous changeons nos habitudes…

On vit différemment, on pense différent, on agit simplement.

J’ai changé beaucoup de choses dans mon quotidien, lors du premier confinement en prenant des paniers de légumes chez mon producteur par exemple, en consommant moins ou différemment. J’ai finalement durant cette année mieux consommé avec beaucoup moins , qu’en essayant de me mettre au zéro déchet.

J’ai l’habitude d’acheter des vêtements de seconde main, en vide grenier, soit chez Emmaus, ou encore à la Croix Rouge. Est-ce que j’ai honte? Non!

Je donne, je prends, j’achète et j’aide.

Cette fois-ci, je me suis tournée dans l’urgence vers Vinted. J’ai fait mes premiers achats dépitée de produits non-essentiels comme des pulls, des tee shirts à manches longues, des pantalons et une doudoune, pour mon 8 ans, qui se trouvait « fort dépourvu quand la bise est venue« …

Je n’aurais jamais pensé qu’un jour un pantalon , des chaussettes, ou une veste soient considérés comme des articles non-essentiels.

Je n’aurais jamais pensé qu’un jour, on ne puisse pas acheter un livre. Que la culture au sens large soit non-essentielle.

Le point de cette fin d’année

A l’heure, où l’on décore les sapins, et sa maison, ici je n’ai quasi rien, ni rien fait. Mes vieilles décorations feront une année de plus . Je n’ai pas acheté de guirlandes et encore moins des boules, en clic&collect chez Gifi ou autre, malgré leurs nombreux texto. J’ai trouvé le marketing ce mois-ci bien trop agressif.

J’ai décidé de faire du non-essentiel, un essentiel quasi tout fait mains. Je dis quasi, car évidemment il y aura des cadeaux au pied du sapin.

Curieusement, c’est ce non sens contre les « petits commerçants », qui m’a littéralement retourné et motivé . C’est un sacré défi pour ce Noël, que je vais partager avec vous ici, ces prochaines semaines. Préserver ou retrouver l’esprit de partage et d’amour qui caractérise cette fête.

Il m’est apparu essentiel justement, de redonner un sens ou du sens, à cette période. Période où moi, j’ai pas la foi, et l’envie de fêter quoique ce soit, depuis que mon essentiel à moi, est parti dans les étoiles.

Au finish, l’essentiel, du moins ce que je croyais être essentiel a totalement changé.

Il n’a rien de matériel, il n’a rien de mercantile, il n’y a rien de visible.

Il s’articule simplement autour des miens.

« L’essentiel est invisible pour les yeux »

Antoine de Saint Exupery – Le Petit Prince.

Et toi, quel est ton essentiel ? As-tu changé de point de vue?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :