J’ai changé d’avis, je vais faire une chirurgie bariatrique !

873

Il ne faut jamais dire « jamais ». J’ai écris, que je ne ferai pas de chirurgie bariatrique, enfin plus précisément, une Sleeve ,il y a six ans. J’étais ferme et définitive dans mes propos, et mon « avis perso ». J’avais des témoignages qui m’avaient alerté sur les risques de rechutes, ou de pertes trop importantes. Mais en six ans , il se passe beaucoup de choses. Et on change sa façon de voir …

En six ans, ma vie a changé, la femme que j’étais n’existe plus, la femme d’aujourd’hui, a morflé. Ma santé, mon physique après la perte de mon fils, mon futur à long terme , tout est remis en cause.

Il fallait que je prenne une grande décision, sans pour autant bouffer de la merde avec Comme J’aime, à 100 e la semaine, des sachets ou berlingots insipides, ou même m’affamer avec deux radis et 3 feuilles de salade.

J’ai pris ma décision !

Mars, j’ai eu rendez-vous avec le chirurgien qui va m’opérer. Et j’ai entamé un parcours de chirurgie bariatrique. J’ai décidé de faire une place à cette démarche, ici sur mon blog, d’en parler librement avec un rendez-vous fixe: le mardi.

J’ai décidé d’en parler, mais aussi de parler de tout ce qui gravite autour. Les blogs, les sites, les associations, les « sleevées » influenceuses parfois dangereuses, le « avant », le « pendant », le « après »… Je veux aborder la chirurgie dans les angles droits, mais aussi les petits coins , et à travers mon avis personnel qui n’engage que moi .

Ma décision est prise, grâce à des opérés autour de moi .

En six ans, j’ai de nombreux amis dans la « vraie » vie, ou sur les réseaux, qui sont passés sur le bloc pour une sleeve ou un by-pass. Trois hommes, amis proches, mais aussi plus de femmes…

J’avoue qu’ils m’ont aidé à avancer dans mon projet, sans jamais m’influencer ou me diriger. Sans jamais dire « tu devrais » ou « tu ne devrais pas ».

J’ai fait mon choix !

Il y a Mélanie, qui m’a souvent écouté changer d’avis mille fois. Qui m’a vu être terrorisée par les examens programmés, et qui m’a rassurée par ses mots justes.

Il y a Kevin, qui est devenu celui qu’il devait être. Dont je suis extrêmement fière. Parce que deux ans après, il est enfin sorti de l’obésité. Et son avenir s’annonce plus beau.

Il y a Massimo, qui a tellement perdu, qu’il est méconnaissable, et je lui souhaite beaucoup de bonheur.

Il y a Sabrina bypassée, et qui travaille énormément sur son poids et surtout sur le « body positif » . Avec qui j’ai évidemment beaucoup parlé de ma démarche.

Et il y a Aurore, qui mérite un article à elle toute seule, car c’est grâce à elle que j’ai fait le choix du lieu et de l’équipe qui va m’opérer.

Et beaucoup d’autres personnes qui m’encouragent, et dont je parlerai bientôt.

Mais alors, ai-je toujours le même avis sur la chirurgie bariatrique?

J’ai envie de dire que oui et non. Je suis toujours contre la chirurgie et encore plus, depuis les violences médicales dont j’ai été victime. Mais je n’ai pas ou plus de solution pour perdre du poids sur le long terme.

J’ai écumé les offres de WW, Croq Kilos, Keto etc. en quête de quelques grammes en moins. Je me suis perdue en route à force de régimes. J’ai pris en un an 22 kg, dont 14 en 1 mois du 4 mars au 4 avril 2020.

Je compte tout. Je n’ai plus de plaisir alimentaire, ni de plaisir à cuisiner. Il faut que ça change !

J’ai peur qu’une chirurgie soit aussi un échec. Parce que malheureusement, la reprise de poids pend au nez, si rien ne change dans ses habitudes. Je vois Laurent Ournac par exemple l’acteur de Camping Paradis, dont j’ai lu le livre qui a repris quelques kilos. J’ai vu des échecs avec une perte de 60 kg et une reprise de 70 kg. On est a l’abri de rien. J’ai osé m’autoriser à penser que l’obésité est une maladie. Et c’est à ce moment là, que ma vision a changé.

Mon avis a donc évolué. Il n’est pollué ni par l’avis de mon mari, archi contre, depuis toujours, mais qui sera à 100 % avec moi. Ni par ceux qui m’ont toujours dit « tu devrais perdre du poids, tu serais tellement plus jolie » ou encore « vous en serez plus diabétique après ».

Ma façon de voir mon corps et ma santé, m’ont impacté également dans mon choix.

La cicatrice faite par mes bouchers, lors de la naissance d’Augustin a laissé un ventre tablier douloureux physiquement et psychologiquement que je ne veux plus. C’est un rappel à mon fils, et le vide qu’il me laisse …

Ma santé m’ a amené à être conduite à l’hôpital en urgence vitale ou hospitalisée, à plusieurs reprises avec mon diabète déséquilibré, puis le reins, puis le foie, puis tout cela en même temps en décembre et janvier dernier

Mes 22 kg venus s’ajouter aux 30 déjà de trop, qui sont lourdement portés. Je n’arrive plus à m’habiller, ni à faire mon yoga ou encore a aimer une seule partie de mon corps. Je ne l’apprivoise plus, je ne le respecte plus non plus, je le hais (et il me le rend bien).

La Covid et le pourcentage de « gros » en réanimation m’a perturbé. Comme si , être grosse, forte, ronde, mettaient une cible inscrite dans le gras pour cette épidémie. J’en ai tellement peur …

Je n’ai pas changé d’avis, j’ai juste évolué vers une nouvelle réflexion, avec un autre regard, une autre voie à prendre.

C’est ce nouveau regard, que je vais partager pendant mon parcours. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. J’en suis la preuve !

Et c’est un pas, vers une « nouvelle moi ». …

Je vous donne rendez-vous mardi prochain, et tous les mardis, pour un nouvel article sur mon parcours et la chirurgie bariatrique .

image gratuite, trouvée sur Pixabay d’une femme sur le Lac Constance .

13 commentaires
  1. Elo dit

    Je suivrai ce nouveau rdv tous les mardis 🥰
    Courage pour cette nouvelle étape mais si tu as pris cette décision c’est que tu veux sauté le pas

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      merci pour ton suivi , et oui les mardis chirurgie son programmés … yapluka !

  2. l'Atelier de fée dit

    hâte de lire la suite et tu le sais, ma belle, tu as tout mon soutien quoi qu’il arrive!♥

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      bah qu’il arrive du mieux pour une fois lol… bref merci Marianne d’être là encore et encore…

      1. Emyilou dit

        J’aime tes mots qui sont posés, réfléchis.
        Je suis là, à tes côtés.
        Tu sais que si tu as des questions 😉
        Je vais te lire avec plaisir ☺

        1. Céline de LittleBigMaman dit

          merciiiiiiiiiiii beaucouppppp, tu m’as tellement aidé.

  3. Aurelie dit

    Hâte de suivre la suite de tes aventures.

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Merciiiiii beaucouppppppppp

  4. lesbroutillesdenanou dit

    je te suivrais miss , mais n’écoute pas les mauvaises langues qui te disent que tu seras plus belle des kilos en moins, tu es déjà belle !. Tu as raison il n’y a que les imbécile qui ne change pas d’avis, je comprend que ton mari soit contre mais si tu le fais tu sais pourquoi tu te lances dans ce nouveau défi. je te souhaite de retrouver l’amour de ton corps bientôt et même si le chemin sera long je sais que tu seras forte pour le faire ce chemin. je t’admire car ce n’est pas simple à prendre comme décision.

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Oh merciiiii, oui ça fait une éternité non qu’on se suit. BREF, MERCI … Je n’écoute plus personne ou presque, depuis Noel. Il y a eu un gros gros burn out et j’ai fait le tri.

  5. Fanny Toucourt dit

    Je te souhaite bonne chance… Je peux échanger sur mon parcours avec plaisir, avec recul… J’ai eu une sleeve en mars 2015, et depuis un long parcours hospitalier. J’ai failli mourir, j’ai eu mal dans tous les sens du terme. Je n’ai plus d’estomac depuis février 2016. Ma sleeve a mal tourné, très mal tourné… J’ai eu de la chance mais je me suis battu, des mois d’hospitalisation, de peurs, mais jamais aucun regret cela ne sert à rien. Depuis un an j’ai pas mal repris mais pas au point d’avant. Je crois même que j’apprends à m’accepter et que je devais passer par là. Je ne regrette rien, c’était mon chemin.

    1. Céline de LittleBigMaman dit

      Merci Fanny, de ton témoignage. Il m’a un peu fait peur, car j’ai par deux fois eu des opérations qui ont mal tourné. Et que c’est ce qui me fait très peur dans une telle chirurgie. Mais si je ne fais rien, sur le court terme mon rein lâchera et mon foie aussi. Je pensais pas que l’on puisse vivre sans estomac. J’ai donc googlelisé. Et effectivement c’est possible. J’espère de tout coeur que tout ira mieux pour toi.

      1. Fanny Toucourt dit

        Je crois qu’il est important de tout entendre… et surtout que malgré tout je ne regrette rien. J’avais un mauvais pressentiment… Et pas le bon chirurgien, je voulais aller vite, j’étais au bout du rouleau… J’avais tout essayé. Je sais ce que c’est de se débattre avec soi même, tous les jours tout le temps… Mais je le répète, je ne regrette rien.
        Héhé bien sur que l’on peut vivre sans estomac, puisque je le fais depuis 6 ans. Je vais assez bien maintenant, j’ai appris à gérer. Je ne travaille plus… enfin… j’élève ma fille en instruction en famille. Choix que je n’aurais pas pu faire avant.
        Moi je souhaite que tu réussisses dans ton projet… Je peux en parler avec toi en privé, via Fb avec plaisir. Promis je ne porte pas malheur 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :