Le mardi, c’est chirurgie bariatrique : La sleeve de Kevin

152

Aujourd’hui, pour cette reprise d’articles liées à la chirurgie bariatrique, j’invite Kevin pour parler de sa Sleeve. Je connais Kevin, depuis qu’il a 13 ans. Mon mari était surveillant dans son collège. On l’a eu si souvent chez nous, qu’il fait parti de notre famille. Je suis fière de son parcours et de l’homme qu’il est devenu. Et honorée qu’il veuille bien répondre à mes questions, lui qui est si réservé sur ce sujet.

Parler de sa chirurgie bariatrique, quand on est un homme est plus difficile que pour une femme . Sur les réseaux sociaux, peu d’hommes ont des comptes dédiés à leurs pertes de poids, mais beaucoup pour le travail en salle et les muscles qui viennent après. Pour Kevin, la notion de santé a primé, le connaissant, je me suis permis de commenter certaines de ses réponses.

Bonjour  peux-tu te présenter?

Petit marseillais de 32 ans nommé Kévin.

Quel a été ton déclic pour te diriger vers une chirurgie bariatrique?  Le moment qui a fait pencher la balance…

Trop de problème de santé sous-jacent, et j’ai suivi les conseils de mon médecin traitant.

Qu’est ce qui t’a arrêté au départ?  les freins personnels ou émotionnels . 

Du moment que le chirurgien a donné son accord pour l’opération, rien ne m’a freiné.

Comment s’est passé ton parcours?  quelles étapes ? 

1er RDV en août 2017 avec le chirurgien, qui a été positif. 2ème RDV a été avec une diététicienne et un médecin en janvier 2018. Le protocole a été établi a ce moment là pour rééquilibrer mon alimentation. A partir de ce moment, un RDV par mois environ avec medecin, diététicien ou psychologue jusqu’en septembre 2018. Il ne restait qu’à avoir l’accord du staff pour l’opération, obtenu fin octobre 2018. Opération programmée le 10 janvier 2019.

Pourquoi  une sleeve ? As-tu eu le choix?

Pas trop eu le choix, le chirurgien a appuyé la demande de sleeve a cause de mes problèmes aux genoux. Un diabète de type 2 et une apnée du sommeil (qui a nécessité un appareillage) ont été détecté lors des tests, pour compléter le dossier médical. Malgré ces facteurs aggravants, une prise de poids a été nécessaire pour avoir l’IMC minimum requis.

Comment s’est passée ton opération ? Combien de temps es tu restée à la clinique/hôpital ?  

L’opération s’est très bien passée. Réveil un peu douloureux.
Forte douleur les premiers jours post-op causée par l’injection du gaz pour réaliser l’opération par cœlioscopie. Je suis resté 5 jours a l’hôpital.

Sur une échelle de 1 à 10,  ta douleur ressentie grand max. (surtout le jour de l’opération) 

Le premier soir, au pic de la douleur, un bon 7 ressenti (douleur ressentie dans le dos) .

As-tu eu des complications post op ou à la suite?

Aucune complications .

Ta recette préférée mixée?  Celle qui passait bien.

Recette préférée (mixé) : avocat – surimi – kiri.

« le » conseil que tu donnes aux futur.e.s opéré.e.s comme moi  .

Le principal conseil : respecter à la lettre les consignes données par le staff médical, avant l’opération et surtout après l’opération. Le suivi est important ! Et surtout, écouter son corps

Merci Kevin pour ton témoignage. Kevin a perdu 63 kg. Il a stabilisé son poids, et va passer par la chirurgie réparatrice. Il est (re) devenu celui qu’il était après sa prise de poids. Je suis fière de lui parce que ce n’était pas facile. Je me souviens de l’appel qu’il m’a passé le soir de son opération, pour me dire que tout allait bien, de ses douleurs, de sa perte . Je connais Kevin depuis ses 13 ans, je l’ai vu grandir, je l’ai vu changer, je l’ai vu se retrouver. C’est un exemple à suivre de résilience. Il a su prendre la bonne décision au bon moment.

La chirurgie bariatrique, n’est pas LA solution magique à tous les problèmes, comme beaucoup de futur.e.s opéré.e.s le pense, mais le tremplin pour une nouvelle vie.

Rien n’est facile, ni le parcours, ni l’opération et surtout pas le post op. Si l’on ne change pas ses habitudes en profondeur, avant, pendant et après, l’opération risque d’être un échec. Le plus difficile, c’est de vaincre les mauvaises habitudes, de voir au delà de la perte .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :