Ils ont fait de notre deuil une boucherie

1 895

Je pourrais dire combien ma peine a été immense, à l’annonce de l’arrêt du petit coeur de notre Augustin.

Parler de ma peur, de ma colère ou même de ma douleur.

Mais il y a un élément médical qui a balayé tout cela, qui s’appelle:

ACCOUCHEMENT VOIE BASSE après 3 césariennes

J’ai de suite demandé  quand aurait lieu la césarienne. Et l’on m’ a répondu, qu’en cas de mort in utéro, le protocole imposé était l’accouchement voie basse.
Que c’était mieux pour le deuil, que la césarienne c’était pour « sauver » l’enfant.
Que la douleur sera maîtrisée et que le risque était minimal et surtout maîtrisé.
Je n’y ai pas cru …
J’ai hurlé ma peur de la rupture utérine, j’ai rappelé que j’avais déjà eu trois césariennes.
Mais pendant les 24h précèdent le déclenchement, on me l’a systématiquement refusé.

LE PROTOCOLE…

Mon seul réconfort, c’était que mon mari et moi, pourrions embrasser notre enfant.
L’habiller, lui dire des mots d’amour, lui parler de sa famille…
Mais j »étais terrorisée, j’avais peur.

Non pas d’accoucher par voie basse, mais de la rupture utérine et de complications.

Je l’ai encore et encore répété,  sans JAMAIS être écoutée…

La pause de la péri a été quasi immédiate dès le départ du déclenchement. Mais n’a pas vraiment fonctionné et la douleur a été insoutenable assez souvent…

L’anesthésiste est passé souvent.

Le déclenchement a fonctionné.
Le travail s’est accéléré après  la rupture de la poche des eaux .
Je suis arrivée à dilatation complète.
Évidemment,  la journée a été longue et je fais un résumé assez rapide …

J’ai senti ce moment où l’enfant s’engage.

J’avais mal, je l’ai signalé. C’était « normal ».

On a installé les étriers, et j’ai  commencé a pousser, dans une douleur insoutenable sans jamais être écoutée.

La tête de mon Augustin, est restée coincée a mi chemin. Et d’autres médecins sages femmes et anesthésistes sont venues prêter main forte.
On a sorti les spatules, trifouillé dans mes entrailles, comme on viderait un poulet en écartant ici ou là.

La douleur était encore plus vive.

En deux poussées, la tête de mon fils est sortie avec les spatules mais dans une violence et une douleur insoutenable…

Puis impossible d’avancer plus, mon fils était bloqué.

J’avais mal à droite. Je n’étais que douleurs .

Je les ai entendu chuchoter je leur ai dit d’arrêter , de ne pas m’ignorer.
Je regardais dans les yeux mon mari, et j’y voyais de la peur, l’angoisse, et son amour.

Puis j’ai entendu l’anesthésiste dire que si j’avais encore plus de produit je risquais d’avoir les jambes paralysées.

J’ai commencé à perdre connaissance le disant « une cesa 30 minutes et là, 48 heures de douleurs »…

Je me suis réveillée le lendemain sous respirateur avec l’impression d’étouffer en réanimation .

La suite me vient  du récit de mon mari …

Sédatée, j’ai été conduite au bloc. Opérée et césarisée enfin du moins le pensait-il. Parce qu’en vrai je n’ai pas subi une césarienne, mais une chirurgie plus complexe.
Un premier médecin,  celle qui avait tenté l’extraction avec les spatules, en tremblant, lui a annoncé qu’on avait dû retirer mon utérus.
Un second (le Grand CHEF) quelques temps plus tard, réveillé en pleine nuit,  venu prêter main forte lui a dit qu’il venait de me sauver la vie, qu’il fallait le remercier.

Mon mari a vu rouge  et il a hurlé « BRAVO BEAU TRAVAIL » dans les couloirs, avant de prendre nos affaires en salle de naissance et de quitter l’hôpital pour aller déposer plainte.

Le procureur a été réveillé, il était 6 heures, et il a qualifié les faits  …
Je ne sais pas comment il a fait pour ne pas craquer et ne pas tout casser…
Il ne savait pas où j’étais, ce qu’on m’avait fait exactement, ni si à ce moment là, j’étais vivante…

Pendant ce temps, pour moi, d’après ce que les médecins m’ont expliqué, ce fut chaotique. J’ai été réanimée, transfusée, mise en déchoquage aux urgences, en réanimation, puis en soins intensifs, avant de monter en chambre.

Ce fut compliqué, j’ai dû retourner en soins intensifs, faire un blood patch, car la péri avait fait un trou et du liquide céphalo rachidien s’échappait.

J’avais une énorme bosse derrière le crane, digne de dessins animés.  A quel moment m’ont ils assommé?

Les dégâts ont été importants, mais j’en parlerai plus tard, quand j’irai mieux….

J’ai perdu mon enfant, mon utérus , et mon mari a failli perdre sa femme, mes enfants leur mère à cause d’un PROTOCOLE, qu’aucun médecin n’a voulu réfuter.

Ils se sont tous enfermé dans le « c’est mieux pour le deuil » ou le « on maîtrise », sans se poser une seule fois la question, du poids de mon fils, ou si mes hanches permettaient son passage ou encore si ma cicatrice allait tenir. Non pas une seule fois…

Je me sens mutilée. Un médecin qui rentrait de vacances, qui a pris le dossier en route, qui s’est excusé, a dit, que ce que j’avais vécu était aussi violent qu’un attentat.
Mon mari lui, dit qu’il  a l’impression d’avoir pris un mur  en voiture à 200 km/h .
Le corps de mon fils l’a été aussi. Il avait une joue abîmée, et surtout ils lui ont cassé les deux épaules, pour le faire finalement passer en voie basse quand même, avant de m’opérer…

En quoi c’était mieux pour le deuil? 
Devait-on en arriver jusque là? 
Pourquoi ne nous ont ils pas écouté?

Personnellement, je ne suis pas dans le deuil. J’ai vu mon fils 6 jours après, froid et avec les fluides qui commençaient à couler. Une vision terrible. Mais qu’il était beau.

Je me bats pour marcher, sortir du lit, reprendre une vie normale alors que rien ne va dans mon corps, et que je ne suis que douleurs physique.

Je ne suis pas dans le DEUIL, mais dans les SOINS.
Il m’ont pris mon DEUIL. Ils ont arraché les derniers moments avec notre fils, avec autant de violence qu’ils en ont eu pour mon utérus.

Et je crois que le plus infâme, c’est qu’ils se sont protégés
derrière un PROTOCOLE, qu’ils ont respecté à la lettre, en oubliant le
danger, les risques, ou encore l’humain derrière.

Mon Augustin ne méritait pas cela,

Je ne méritais pas cela et mes enfants, mon mari, non plus … 

Alors, oui, ils ont fait de notre deuil, une boucherie.

 

87 commentaires
  1. ma vie de maman fois 4 dit

    Coucou
    Je suis choquée en te lisant… P##### de protocole. Plein de choses courage pour vos démarches

  2. Unknown dit

    Ton témoignage me fait froid dans le dos et c'est si peu dire. Les règles sont faites pour être contourné. Et si après 3 césarienne la naissance d'Augustin était prévu comme tel ce n'est pas anodin. Comme ci après ce drame et l'arrivée de ce petit ange, la santé de la mère c'était du secondaire. Ils ont fait de ce deuil une boucherie et un deuil supplémentaire si 1 jour, 1 fois prêt vous auriez desire un autre bonheur dans vos bras de parents. Douce pensée

    1. Unknown dit

      Stessie

  3. Elodie Mayer dit

    Quelle boucherie ma chérie ��. Pour tes 2 premières césariennes tu as eu la radio du bassin? C du sadisme… il y a une diabétophobie ajouter à une grossophobie quand tu es en surpoid et pas dans la norme.j'ai vécu des termes question jugement durant mes grossesses. Ma première fille faisait 2k700 ma 2e 4kg700 à 39sa. Je ne veux pas de bébé 3… mais j'imagine quil serait encore plus gros. Sous pretexte quil y a la patologie et du coup un bébé plus gros il en devienne inhumain. Je te soutiens.balance ton porc pourrais aussi être #balancetonboucher dénoncent ces gens incompétant. On est pas des animaux. Tidieparadise sur IG

    1. Cindy Milliet dit

      J'ai personnellement eu la chance d'avoir un gyneco en or. Je n'ose imaginer votre douleur. J'ai pourtant fait un diabète gestationel non diagnostique puisqu'il m'était impossible de garder le liquide sucre lors du test de gutri. J'ai pris 30kilos en 7mois et une semaine(mon fils est prématuré même s'il pesait 3kg930)j'ai eu trous semaines de contractions alors qu'ils essayaient d'arrêter le travail. L'équipe m'a extrêmement bien soutenu. Pas de jugement juste une sage femme qui a chipoter sur l'orthographe du prénom choisi. Je m'estime chanceuse quand je vois certains recits

  4. angie dit

    Je suis choquée, c'est une honte de vous avoir fait subir ça ! Ton mari a eu raison de porter plainte !!
    courage!

  5. Anonyme dit

    Je suis émue mais aussi atterrée. J'espère que l'équipe medicale aura l'obligation de s'expliquer sur ces faits. Je te suis sur IG et je pense a vous très souvent. Des pensées pour ta famille et ton ange. Personne ne devrait vivre ça.
    Maminechat

  6. Vanessa Mère Débordée dit

    Au delà de tout ce qui s'est passé et qui est inadmissible, ce qui me choque finalement le plus, c'est "La césarienne, c'est pour sauver l'enfant". Comme si seul l'enfant importe, que la mère et sa vie n'est que secondaire.
    Dire ça c'est hyper violent. Déjà pour toi, parce que ça donne l'impression que tu est quantité négligeable, mais aussi pour Augustin et ton deuil parce que ça fait style "à quoi bon, puisqu'il est déjà mort".

    Me permets tu de partager tes mots ?

    Bon courage à toi. Et j'espère que tu iras mieux, même si ta phrase sur "les dégâts importants" me laisse présumer du pire.

    Bisous ma douce

  7. Maman Mammouth dit

    Je suis de loin ton difficile parcours… Je commente peu, car j'ai peur d'être maladroite, je n'arrive pas à trouver les mots. Sûrement car il n'y en a pas,de mots, face à l'horreur de ce que tu as vécu… Et de ce qui te reste à vivre.
    Mes pensées vont beaucoup vers toi ❤️
    Ta famille et toi avez tout mon soutien ❤️

  8. Amélie dit

    J'espère qu'ils seront bien puni pour tout ce qu'ils ont fait et que ça ne se reproduira pas.
    C'est hallucinant, inhumain…
    Courage ma belle <3

  9. Unknown dit

    Cette situation… C est terrible. Ton mari a eu raison de faire un dépôt de plainte. Ils t ont volés ton deuil, ils t ont volés une paet de ta féminité… J ai une grosse pensée pour ton petit chou Augustin, je suis tellement triste.. Courage a toi et ta famille ❤

  10. Je suis émue et choquée ! Comment peut-on faire cela à une femme en 2018? Comment peut-on être aussi peu sensible et respectueux? Comment ne pas prendre en compte les antécédents médicaux sous couvert d'un protocole ? …. je pense bien fort à vous ❤❤

  11. Anonyme dit

    Coucou… comment lire cela et ne pas avoir mal aux tripes bordel… ce n est pas juste tout cela… la perte le deuil d un enfant doit etre si eprouvant si dechirant ….pourquoi tant d acharnement sur ce putain de protocole…. oui ils devront assumer tt cela c est pas normal…courage et repose en paix petit Augustin ♡♡♡♡ et courage pour tt ce chemin a faire .on es la…c est peu mais vrai♡lyly cora

  12. Emilie dit

    Quelle horreur. Depuis ce drame je ne cesse de penser à ton billet du mois de janvier sur les violences obstétricales. Les bouchers qui ont mutilé ton corps et ton âme sont les mêmes que ceux dont je parlais dans mon témoignage.
    Je venais d'apprendre ma grossesse le jour où Augustin s'est envolé. Finalement petite poussière d'ange a vite rejoint le ciel mais ma décision était prise : ce ne serait pas P…….. pour cette fois.
    Les faits que tu dénonces sont inhumains. Je te souhaite de tous coeur d'être entendue puis reconnue en tant que victime de cette abominable boucherie.

  13. Djahann dit

    Ce qu'ils t'ont fait est inadmissible, tu as tout à fait raison. Toi qui avait déjà souffert de violences obstétricale, te voilà encore servie. Ils auraient pu créer un terrible drame pour ta famille pour sortir Augustin alors que pour lui, c'était déjà hélas terminé. Mais quel est donc ce protocole qui permet de mettre en danger une maman ? Bref, je suis peinée pour ton Augustin mais encore plus pour ce qu'ils t'ont fait car ça va être encore plus difficile à réparer. Bats-toi, jusqu'au bout, pour que ce genre d'action cesse. ça ne te rendra pas ce qui t'a été volé, mais justice doit être faite, pour toi, pour ton mari et tes enfants, pour Augustin.

  14. Anonyme dit

    Tellement triste ça m a mis la boule au ventre 🙁
    En esperanr qu ils soient reconnu coupable de ce qu ils t ont fait subir

  15. MamanMi dit

    Mon dieu… Une vraie boucherie en effet !!
    Je suis triste et choquée en lisant ton récit. Il va te falloir tellement de temps et de force pour te remettre de ce choc physique et psychique.
    La médecine n'a malheureusement pas que de bon coté…
    Douces pensées à toi et ta famille… <3

  16. tocade dit

    Merci pour ton témoignage. Je ne connaissais pas du tout ce protocole et je me demandais justement pourquoi imposer un accouchement par voie basse pour un enfant mort né. Je trouve ça vraiment terrible dans la démarche. C'est vraiment horrible ce qui t'es arrivé, ce qui vous est arrivé. Et je me dis "heureusement" vous aviez déjà eu des enfants, je n'ose pas imaginer combien cela aurait été insurmontable pour une première grossesse.
    Vraiment merci de ton témoignage, j'espère qu'il aidera à faire avancer les choses.
    Toutes mes pensées vont vers toi, ta famille et ton petit Augustin.

  17. celine dit

    Les protocoles sont établis pour encadrer la pratique le guider et il y a les imprévus l'état d'urgence la bienveillance la douleur le patient et les relation humaine ne sont pas dans un protocole la charte du patient à été violé !! Le respect perdu dans un dossier ! C'est indéniable on vous a volé votre deuil ! Courage et bon courage pour la suite de la procédure ! Vous êtes très courageux !

  18. Torhia dit

    Oh mon Dieu que je suis désolée de lire ça 😮 c’est un terrible choc et une torture… Ton mari a bien fait de porter plainte, c’est une honte… J’imagine à quel point le processus de reconstruction sera long… courage à vous dans cette épreuve et j’espere Qu’il y aura des répercussions pour l’hopital… Couraga. L’injustice a largement dépassé les limites…

  19. Mots d'maman dit

    Vraiment dur de lire tout cela. Vraiment inadmissible, honteux et inhumain ce qu'ils vous ont fait subir.
    Plein de courage à vous, je n'ai pas beaucoup d'autres mots.
    Bisous

  20. Claire dit

    C'est terrible, horrible ce que l'équipe médicale vous a fait subir. Je suis de tout cœur avec vous dans ce combat. Je vous embrasse.

  21. Vinie dit

    C'est tellement affreux… Je suis tellement désolée pour toi…
    La perte de ton fils était déjà une immense douleur mais te faire vivre tout ça en plus… Je ne comprend pas :'-(

  22. annouchka dit

    J'ai eu tellement de peine à lire ton article… Je vous souhaite beaucoup de courage à toi et ta petite famille pour surmonter cette épreuve. Car en plus de faire le deuil d'un enfant, on vous fait subir une injustice d'une violence inouïe. Je n'ai pas de mot… Je ne te connais qu'à travers ce blog mais je tiens à t'envoyer mes plus douces pensées.

  23. Anais dit

    Mon dieu ton témoignage m'a bouleversé, tu as souffert sans que personne ne vienne a ton aide, ça fait froid dans le dos…

  24. Kiara dit

    Mais quelle horreur.
    C'est quoi ce protocole de merde ? On refuse à une mère qui a eu déjà des accouchements par césarienne une voie basse mais là il fallait en passer par là ? Je ne comprends pas.
    Je ne pensais pas que des médecins pouvaient autant faire souffrir des patients. Et des patients déjà en deuil.
    Tout mon soutien. Et ma compassion.

  25. Anonyme dit

    Je suis sans mot en lisant ton histoire. Je te souhaite beaucoup de courage pour affronter ce combat contre l'administration. Ton mari a l'air d'un battant vous allez y arriver à vous deux. Douces pensées pour ton petit Augustin.

  26. audrey blogdevie labonoccaz dit

    j'ai du mal à trouver mes mots en pareil situation, les gens sont souvent cons comme des robots ou moutons : suivre le protocole (pratique pour se cacher derrière son absurdité). Comme tu l'exprimes tu avais prévenu tu avais dis tes craintes et ce qui me choque c'est qu'ayant déjà eu 3 césariennes avant pourquoi changer de protocole pour cette dernière naissance ? Pauvre petit ange, qu'il repose en paix et surtout beaucoup de courage pour ta reconstruction et les suites juridiques, il va falloir beaucoup de courage.

  27. Bébé est arrivé ! dit

    Je suis terriblement émue d'avoir lu ce qui t'es arrivé. Tu ne méritais pas une pareille horreur, ni ton petit Augustin, ni ton mari, ni tes autres enfants.
    Je suis abasourdie d'apprendre que l'accouchement t'a été imposé au prétexte du protocole. Je ne peux que te souhaiter de te rétablir pour aller mieux physiquement et pour faire ton deuil ensuite. Grosses pensées pour toi et ton ange

  28. jenyfer89 engietiphaine dit

    Quel horreur! Je n'ai pas de mot! C'est horrible 🙁

  29. Elodie Varrin dit

    Je suis anéantie de te lire. Comme je te l'ai dit dans ton précédent article, j'ai vécu la mort in utero de mon enfant à la fin de ma grossesse. On m'a laissé le choix d'une voie basse pour le mettre au monde ou d'une césarienne. Après un jour de réflexion, j'ai CHOISI la voie basse. J'avais le choix et le mettre au monde de cette façon était aussi pour moi une manière de prolonger ce lien avec lui. Je suis en Suisse, c'est peut-être différent, niveau protocole… Je suis tellement désolée et triste et écoeurée que tu aies dû, que tu doives vivre cela. Je te serre encore dans mes bras, virtuellement, je t'envoie mille et une douces pensées pour panser ton âme et ton corps meurtri. Et j'ai envie de te dire aussi, que toi,ton mari, vous allez y arriver. Quelque soit le chemin que vous voulez emprunter, vous allez y arriver.

  30. les trésors de margaux dit

    Je te lis et je pleure. Tu es courageuse c est terrible ce que tu as vecu! Quel traumatisme .tu vas y arriver tu es une.battante

  31. Maman puissance 4 dit

    Pas de mots…le deuil de votre bébé est deja une peine terrible. Pourquoi vous faire subir une telle violence? Non vous ne méritiez pas. Personne ne mérite ça et je suis outrée de voir que ça arrive encore en 2018! Je vous souhaite de trouver du réconfort dans l'amour de vos Enfants de votre mari et le courage de vous remettre physiquement et psychologiquement. Plein de pensées positives

  32. les broutilles de nanou dit

    potocole de merde oui!!!! comment peut ont aujourd'hui avec toutes les avancés dans la médecine faire subir ca à une femme, à un couple et à un enfant ? Pourquoi ? A quel moment ils se sont déconnecté du monde ses médecins ? Comment se mettre derrière un foutu protocole et se mettre des œillères ? Toutes les grossesses ne se ressembles pas, toutes les naissances sont différences…. Nos corps ne sont pas (encore) formaté pour se ressembler, nos patologies non plus et nos bébés encore moins. Alors pourquoi t"avoir fait subir toute cette violence ? A toi physiquement et moralement et ton mari aussi et ta famille. De quel droit ? de quel droit ne pas t'avoir écouté ? avoir regardé tes antécédents ? c'est une honte. Comment passer outre et attaquer son deuil ? Les larmes coulent en lisant tout ceci je suis effondrée. Ca devait etre un des plus beau jours de votre vie vous avez vécu plus que l'enfer pourquoi ? courage ma belle et tout mon soutien pour vous. des tonnes de pensées positive pour vous encourager à tenir le coup.

  33. Unknown dit

    Ce que je ne comprends pas, c'est qu'à partir de 2 cesa, le protocole dit cesa obligatoire et surtout "déclenchement interdit au risque de rupture uterine" alors je ne vois pas pourquoi ça changerait selon l'état du bébé ? Je suis actuellement enceinte de bb3 et 3e césarienne prévue (obligatoire selon mon gyneco), et quoi qu'il arrive, c'est cesa…. Quelle bande de bras cassés vraiment… Courage.

  34. Sabrina Temot dit

    Ma copinette, j'ai lu ton récit et j'en ai les larmes aux yeux, les dents serrées et la colère qui monte!
    Tu as vécu l'enfer, une boucherie, Que c'est horrible, je n'ai pas de mots sur tes maux sauf te dire que justice soit faite pour toi, ta petite famille et Augustin,
    je t'envoie tout plein de bisous du Var si un jour tu veux y passer je t'accueillerais avec grand plaisir,

  35. Alix dit

    Ma pauvre Céline je pense que tu en fais pleurer plus d'une avec ton récit et tu as droit à ces larmes qui sont la compassion pour toi, la fureur de leurs conneries médicales et chacune pense à ce qu'elle même a pu ou a peur de subir. Un pays plus humain, est ce possible? Moi qui croit en Dieu je sais que c'est possible. Et si ce n'est pas sur cette terre, ça sera là-haut, à la fin des galères, là où tu seras consolée au delà de ton imagination, là où les cruels et les insensés n'auront pas de place, là où tu serreras ton Augustin vivant et rose et souriant à jamais dans tes bras. Ça semble un beau poème pour endormir la douleur mais j'ai déjà des relations bien réelles avec des gens du Ciel et Dieu lui-même (chaque dimanche et plus!) et ce ne sont pas des hallucinations. Cette réalité merveilleuse te rattrapera un jour et tu seras bien heureuse! Je t'embrasse de tout mon coeur.

  36. Cendra dit

    C'est innommable ce que ces humains ont fait. Sans parler de ton historique déjà difficile, là, ils ont atteint le summum, le sommet de l'inqualifiable. J'ai qu'une hâte, que les procédures avancent, que ces gens là prennent conscience et les conséquences et que cela ne se reproduise plus. En attendant, je t'envoie encore mes pensées et mon soutien…

  37. Elodie LC dit

    Choquée de lire ton récit…
    J'ai du mal à comprendre ce protocole… Lorsque l'on a eu 3 césariennes c'est certainement pas par convenance…
    Ça me rend folle que tu ais pu subir une boucherie pareille…
    Plein de courage !

  38. Ekwata maman de Moïra dit

    Je ne comprends pas… Le protocole… Tuer une mère est moins important que d'aider au deuil? Mais c'est qui qui a pondu ce protocole? Si ton ange n'était pas décédé in utero le protocole aurait été une césarienne pour te/le protéger. Mais là comme il est mort l'utérus n'est qu'un bout de viande et il n'y a que le psy qui importe? Je vous envois tout l'amour que j'ai, courage dans ce combat. Ne vous laissez pas faire. Il faut que le corps médical (et encore plus la gynécologie) comprenne que les patients ne sont pas des sacs à viande.

  39. Anonyme dit

    Comme c'est terrible ce que je lis…Je suis infirmière ..et malheureusement j'entends des horreurs comme ça beaucoup trop souvent…Dans ce milieu, je trouve qu'il y a beaucoup moins d'humanité que ce qu'on pourrait croire… Plein de courage pour ses dures épreuves

  40. grunenwald karen dit

    Cest…. horrible… Je suis dégouté de la froideur des spécialistes… toujours et encore le protocole… tu as faillis mourir avec ton ange… on ne peut pas faire son deuil comme ca… Déja il faut que tu fasse le deuil de ton utérus, de ton corps… Il est meurtri, mutilé a jamais… Je te donne tout mon courage pour ces épreuves…

  41. Womensouls dit

    J'ai pleuré en lisant ton récit pour la simple et bonne raison que je ne peux concevoir qu'on vous ai traité comme ça, toi, ton petit Augustin, ton mari et tes trois autres enfants ! C'est ignoble, inhumain, insensible, irrespectueux… (et je pourrais continuer comme ça longtemps) Je te souhaite beaucoup de courage dans votre reconstruction psychologique mais aussi dans votre combat judiciaire. Ne lâchez pas l'affaire ! <3

  42. Unknown dit

    j'ai pas de mots!ton histoire me brise le coeur! j'espere qu'ils seront jugés afin de proteger d'autres mamans et d 'autres enfants!je pense fort a toi et tes proches!

  43. Baba beba dit

    Je sais ta détresse, ton chagrin, ta douleur. Je sais a quel point c'est dur de se lever le matin, de se regarder dans le miroir. Je sais que tes grands te portent et te donnent du courage. Je sais que ton homme essaie de faire bonne figure, qu'il te soutient du mieux qu'il peut mais qu'il est meurtri. Je sais que vous êtes au 36eme dessous et que vous avez cette impression que ça n'ira pas mieux. Je sais a quel point tu es forte meme si tu ne t'en rends pas encore compte.
    Je sais que ce que tu n'as pas envie d'être reconfortee, mais je sais aussi que dans quelques temps tu reliras ces messages et ils te ferront chaud au coeur.
    Tu sais que si tu as besoin, ou envie, il ne faut pas hésiter. On est là.

  44. Elisa dit

    C'est…Je n'ai pas de mots…mais je ne suis qu'à moitié étonnée…Beaucoup beaucoup de courage et si vous pouvez, poursuivez-les…Marre de l'impunité des médecins!!!

  45. Charlotte - Enfance Joyeuse dit

    Mes mots ne soulageront en rien votre douleur mais je souhaitais vous laisser une trace de mon passage. J'espère de tout coeur que ces médecins seront jugés pour leurs choix. Les protocoles sont là pour protéger la mère et non la mettre en danger. Vous connaissiez les risques et personne n'a daigné vous écouter. Je suis tellement triste pour vous et partage votre terrible chagrin.. Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite. Une forte pensée à vous et à toute votre famille…

  46. Seiraz dit

    Mon Dieu, c'est la chose la plus horrible que je viens de lire. Je n'ai même pas les mots pour exprimer ce que je ressens. J’espère que les personnes ont payés. Il faut que ces soins disant "médecin" soit sanctionné et interdit d'exercer. Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite et pour ta famille et surtout j’espère que tu ira mieux physiquement.

  47. marioka dit

    Quelle tristesse que ces hommes se pensent plus aptes à juger à décider et à risquer la vie d'une femme

  48. Aurelie dit

    Bonjour je n'ai pas de mots…. Je suis outré choqué… le protocole a bon dos je vous souhaite plein de c ourrage pour vous rétablir puis pouvoir faire le deuil de cette épreuve déjà puis enfin celui de votre fils . La médecine est loin d'être belle! C'est honteux!
    Je vous envoie toutes les ondes positives possible.

  49. Anonyme dit

    Tendresse pour vous tous, c'est horrible à notre époque, on dirait un accouchement du 18ème siècle;
    Courage avec les autres enfants

  50. Who let the do out dit

    Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que j'ai ressenti en vous lisant. Je savais le milieu médical froid mais ce que l'on vous a fait subir est d'une violence inouïe. Je vous souhaite beaucoup de courage à vous à à votre mari dans cette terrible épreuve et espère de toutes mes tripes que les bouchers qui vous on fait ça paieront.

  51. Mam'termante dit

    Ho mon dieu, j'en ai les larmes aux yeux je suis si désolé pour toi, j'aimerai remonter le temps pour ����

    Je t'envoie des tonnes de chaudoudoux en espèrent que vous puissiez faire votre deuil.

    ❤️❤️❤️❤️

  52. J’en ai les larmes aux yeux �� en plus de perdre ton fils ils ne l’ont pas respecté et t’on enlevé la possibilité de redonner la vie!!! Pour avoir accouché de ma fille morte née sans complications c’est déjà assez dur comme ça mais là… courage à toi et ton mari ❤️ @Maman d’une brochette de mecs

  53. Maman Pipelette dit

    émue au larmes par votre histoire )=

  54. pounette dit

    Je suis choquée de lire ceci mais rien n’en m’étonne maintenant 🤬 j’espere Que vous retrouvez une vie « normale » que vous arriveriez à faire votre deuil de votre petit bonhomme . Plein de courage

  55. Cécile dit

    Je ne connaissais pas votre blog, je viens de lire votre terrible témoignage via un lien sur Twitter et je suis à la fois horrifiée, infiniment triste pour vous et immensément en colère contre ces " medecins" qui abîment, mutilent, traumatisent, violentent, humilient, torturent, assassinent l'avenir, le psychisme,la vie affective et sexuelle d'innombrables femmes quand ils ne les assassinent pas tout court. Quel immense et intolérable scandale…j'ai peur que vous vous battiez seuls contre ces médecins, je trouve ça injuste, peur que la "justice " reste aveugle et protège les barbares nantis en blouse blanche, votre histoire est tellement atroce, insupportable et révoltante, si je lisais votre témoignage non pas sur un blog, mais sur une plateforme telle que change.org pour réclamer justice, arrêt de l'impunité des "soignants" qui ne sont que des bouchers et réelle application de la loi Kouchner, je signerais immédiatement et ferais signer autour de moi, et je pense que nous serions nombreux à le faire, pour pouvoir non seulement vous apporter soutien, mais aussi permettre que nous nous associons toutes et tous contre les violences obstétricales et tentions d'y mettre un terme. Tout mon soutien et toute ma compassion à vous et à votre famille endeuillée.

  56. Quelle horreur. Tellement triste pour vous. Avec leur protocoles ils nous en font tous plus ou moins des tours mais là… purée. Il ne faut pas laisser passer, ils se cachent tous derriere les excuses mais ils ont tous une identité. Toute mes condoléances pour votre petit bout.

  57. La Fée Biscotte dit

    Je suis attristée et choquée par ce que je lis. Je suis triste de ce qui t'arrive et de la manière dont tu as du le vivre.je n'est pas les mots et quand bien même ils n'auraient pas d'effet positifs. Courage

  58. zebass dit

    En tant que sage-femme en retraite je peux affirmer qu'il n'existe à ma connaissance AUCUN protocole imposant une voie basse apres 3 césariennes pour une mort foetale. Personne de sensé ne peut se permettre de risquer la vie d'une mère déjà endeuillée…le principe même du déclenchement sur utérus cicatriciel est abandonné depuis longtemps..je me demande où cela a pu vous arriver.
    avec vous de tout coeur

    1. Celine de Littlebig Maman dit

      Il s'agit de l'hopital de Bordeaux Pellegrin et de sa maternité de niveau 3 pole mère enfant ect… Ils ont pris les risques, ils n'ont jamais écouté… Ma sage femme libérale est dans une colère immense, car si je cite "on avait ça a mon époque on aurait perdu le droit d'exercer"… Le gynéco m'a mis au défis de trouver des documents concernant la taille de bébé, et l'obligation de faire une écho, le contrôle de la cicatrice ou encore la radio du bassin… bref, voilà merci pour vos bons mots de professionnelle car il me rassure quelque part, sur le fait que j'avais raison d'avoir peur

    2. Anonyme dit

      Madame, en lisant votre témoignage, j'ai éprouvé un sentiment de dégout en me disant que la situation que vous avez vécu avec vos proches, était inadmissible. Peut-être parce que j'ai vécu cette violence et ce mépris quant à ma 2ème grossesse à risque (je suis une fille Distilbène…)à laquelle mon enfant n'a pas survécu suite à un suivi catastrophique et un accouchement prématuré en urgence. Mon conjoint et moi-même avions déjà eu la douleur de perdre une 1ère petite fille à la naissance, et les équipes médicales nous avaient assuré que toutes les précautions seraient prises pour mener à terme une autre grossesse correctement prise en charge, sans problème. Ils s'y engageaient. Hélas, pour cette 2ème grossesse, nous nous sommes heurtés au comportement "du grand Professeur expert en grossesses pathologiques": ses manquements, sa suffisance, sa façon de nous traiter comme des idiots, son équipe qui se taisait quand il se montrait grossier et hautain, le mépris qu'il affichait vis à vis de mon médecin généraliste qui le suppliait de me faire entrer à la maternité, ont conduit à cet accouchement prématuré sans principe ni précaution, et au décès devenu inévitable de notre enfant qui ne pouvait plus survivre à sa naissance. C'était en 2009, dans un grand hôpital du sud ouest que l'on nomme Bx Pellegrin…Mon conjoint et moi-même sommes restés longtemps sidérés par la maltraitance qu'on nous a fait subir, le déni, la mauvaise foi et la négligence, responsables de la mort de notre enfant et des séquelles physiques de cet accouchement raté avec lesquelles je vis encore aujourd'hui. J'ai fait des démarches pour consulter mon dossier en 2017. Au bout d'une semaine, la 1ère réponse de la maternité fut faite sous forme d'étranges questions par téléphone: "Pourquoi souhaitez-vous voir votre dossier? Vous viendrez accompagnée d'un avocat?"… Bien à vous, vraiment, Géraldine B de Mérignac(43 ans, fille Distilbène, maman de 2 enfants qui auraient 8 et 9 ans).

  59. Christelle Giteau dit

    Étant maman de 4 enfants je vous apporte tout mon soutien. Votre récit, ce vécu est juste horrible pour vous, votre bébé ange et votre famille. Il vous faudra du temps. Je vous souhaite force patience et amour … le courage aussi bien sûr mais il faudra plus sue celà je pense.. . Je suis si triste pour vous. Bonne continuation dans vos soins et votre deuil.

  60. Myriam Lejeune dit

    Je suis sidérée par ce que tu viens de vivre. Toutes mes pensées à vous et votre petit Augustin…

  61. Je suis terriblement émue à la lecture de ce témoignage. C'est d'une violence inouïe et d'une douleur incroyable. Je vous laisse ce message parce qu'un jour peut être vous serez réconfortée par tous ces mots. Votre petit est bien là dans le coeur de chaque maman qui lit ce témoignage. Courage… tellement facile de vous le dire…. mais c'est tout ce qui reste après un tel chagrin.

  62. ZALMA dit

    Difficile de trouver les mots de réconfort adéquats… mais tout mon soutien, vraiment !

    Et oui, il est nécessaire de porter plainte, même si malheureusement, les dégâts sont irréversibles.

    Un grand courage à toute votre belle famille, et le meilleur rétablissement possible à la maman…
    Votre "bébé ange" restera dans vos cœurs.

  63. Unknown dit

    Bonjour,
    Je découvre votre blog via cet article qui a été partagé sur Twitter.
    Maman d'un petit garçon de presque 4 ans, votre témoignage m'a bouleversé et m'a donné les larmes aux yeux. C'est inadmissible et révoltant. Je suis vraiment navrée de tout ce que vous avez subit et j’espère vraiment que l’hôpital sera puni ! Je souhaite beaucoup de courage a vous et votre famille. Une petite pensée pour votre ange.

  64. Eva dit

    Bonjour,
    Je découvre votre blog via cet article qui a été partagé sur Twitter.
    Maman d'un petit garçon de presque 4 ans, votre témoignage m'a bouleversé et m'a donné les larmes aux yeux. C'est inadmissible et révoltant. Je suis vraiment navrée de tout ce que vous avez subit et j’espère vraiment que l’hôpital sera puni ! Je souhaite beaucoup de courage a vous et votre famille. Une petite pensée pour votre ange.

  65. Fabienne MAITRE dit

    Ah Céline que j aimerai te serrer dans mes bras. Ton expérience est hors qualificatifs humains….je prie pour toi , pour ton mari , pour tes plus grands enfants et pour ton tout-petit. Je reste dans l incompréhension des choix de l équipe qui était autour de toi à la naissance…..

  66. Charrier Lucile dit

    J’ai moi aussi perdu un petit Charlie au mois de mars dernier à 38 semaines de grossesse ( il a failli s’appeler augustin d’ailleurs). J’avais eu une césarienne pour mon aîné et les mesures de mon bassin étaient limites. La césarienne je l’ai demandée et réclamée à corps et à cris mais comme tu le dis, le protocole prime pour les médecins.
    Heureusement pour moi je n’ai pas eu de dommages trop importants, malgré l’utilisation des ventouses et une déchirure. Mais comme toi mon petit bonhomme a été abîmé et c’est très difficile à accepter…
    J’ai donc une grosse pensée pour toi, et les tiens. Je t’envoie plein de douceur. Lucile

  67. Anonyme dit

    Bonjour,
    Difficile de trouver les mots et de réagir face à votre témoignage tant il est poignant…
    Je suis sincèrement désolée pour ce que vous avez dû vivre.
    Au delà des facteurs médicaux, je ne comprends pas de quel droit une ou des personnes tierces peuvent décider ce qui est mieux ou non pour votre deuil. Un deuil, c'est tellement intime et personnel. Cette "règle" est une aberration, un non sens total, comme si il existait une seule et unique manière de vivre un deuil…
    Ce manque de respect pour vous, votre petit Augustin et l'ensemble de votre famille est intolérable.
    Je vous souhaite beaucoup de force et de courage pour vous reconstruire en tant que personne et en tant que famille.

  68. Marine dit

    Mon dieu ! Je lis de plus en plus de témoignage sur les violences gyneco.
    Ton témoignage est sans aucun doute le plus douloureux. Je t’envoie pleins de bonnes ondes pour passer cette épreuve. Bon rétablissement

  69. Margaux dit

    J'en ai lu, des choses horribles. Mais là, ça dépasse tout. L'équipe médicale s'est comportée en troupeau d'assassins.
    J'admire votre pugnacité, votre lucidité, et la sagesse avec laquelle vous décrivez les choses. Je vous souhaite beaucoup de courage, vous êtes très forte et, je l'espère, connaîtrez bientôt l'apaisement. ����

  70. Anonyme dit

    1983 /2018 :35 ans d'écart …Votre souffrance fait remonter tellement d'horreur , que j'ai peine à croire que de telles boucheries puissent encore exister .Celà ne ramènera pas votre enfant bien évidemment , mais je souhaite que cette équipe de m*** soit radiée de leur profession .Battez vous même si c'est dur ( je le sais que trop ) plein de courage , amitiés.

  71. Armelle dit

    Bonjour,
    Dans le cadre d'un formation de doula (accompagnement à la naissance et à la parentalité) nous sommes en train de faire nos "travaux de fin d'études" autour du deuil périnatal et du silence qui l’entoure.
    Dans les témoignages qui nous ont été partagés et que nous publions sur notre blog nous avons découvert des pratiques surprenantes.
    Votre témoignage est fort, très fort…et rien que le titre en dit énormément.
    je vous transmets tout ce qu'il y a de plus positif pour vous, pour votre mari et pour vos enfants,
    Armelle

  72. Anonyme dit

    Ils n'avaient pas le droit… Il y a un groupe Facebook sur les violences obstétricales. Peut-être ke vs y trouverez réconfort ?
    Courage dans cette épreuve.

  73. cindy dit

    Je ne puis seulement vous présenter mes condoléances :
    – pour votre enfant
    – pour vos enfants à venir , (qui ne le pourront plus )
    – pour votre corps meutris
    – Pour votre utérus (qui n'est pas seulement un organe mais une immense partie de notre être)

    je ne pourrais rien vous dire de plus qui n'a déjà été dit , qui apaisera vos douleurs et souffrances (si seulement je le pouvais). Juste que j'écris ceci les larmes aux yeux , tellement je suis bouleversée et en colère par ce que j'ai lu

  74. Unknown dit

    si vous souhaitez être accompagnée dans votre procédure, le CIANE.net est de très bon conseil. cela ne vous rendra pas votre bébé mais vous laissera moins seule

  75. catawoman dit

    mon Dieu, mais qu'est ce qu'ils t'ont fait ! Ton article m'a ému aux larmes. Je sais ce que c'est que de perdre un bébé (même si je n'étais enceinte que de trois mois révolus) et c'est déja tellement difficile à vivre, mais là … J'espère que vous pourrez avoir gain de cause et qu'au moins les medecins reconnaitront leur faute. Ca ne vous rendra pas votre bébé mais au moins en un sens justice sera faite.

  76. elisamarnet dit

    C'est tellement terrible, horrible ce qu'ils t'ont fait….et il aurait fallu le remercier ? je n'ai pas les mots pour t'exprimer mon effroi à la lecture de ton récit. Je crois que je n'avais pas pleuré à la lecture d'un blog depuis bien longtemps. Je te souhaite plein de courage pour surmonter cela dans ta tête et dans ton corps et surtout je croise les doigts pour que des histoires comme la tienne cessent enfin, un jour, même si j'ai du mal à y croire…

  77. Anonyme dit

    Je voulais juste te dire que j'ai aussi une histoire difficile, j'ai aussi perdu mon utérus etc..je ne la raconterai pas ici. Mais sache que si tu veux parler, j'existe. Et un an après, je suis physiquement toujours en arret, douleurs et souffrances. Et peur. Si tu veux juste être écoutée je suis là. hennionaudrey@gmail.com
    Courage, car il n'y a plus que ça a avoir…

  78. Anonyme dit

    Courage…

  79. Unknown dit

    Allô ! On est bien sur terre ????😢😢😢 J'ai pas eu le courage de finir la lecture !!! C'est insupportable pour mon petit coeur! Quel mot pourra t il vous réconforter un tant soit peu😢😢😢!

  80. Stéph boutjour dit

    J'ai pas les mots…Je pleure depuis 5 min..Comment peut on faire subir ça?? Toutes mes pensées pour vous et votre jolie petite famille.

  81. Ma.dou.dou dit

    Je suis tellement horrifiée. Je pense à vous et je vous envoie toute mon énergie. Je vais penser à vous et à votre étoile tous les jours.

  82. Aurelie dit

    Je découvre votre histoire et je suis horrifiée, atterrée…Comme une telle violence une telle torture est elle encore possible …
    Il faut vraiment que tout cela changé, comme beaucoup j'ai moi aussi vécu cette violence que ce soit dans mon parcours de pma (comme si le fait de ne pouvoir avoir d'enfant vous envelais tout droit au respect, vous la demi femme incapable de donner la vie…) ou ensuite quand après des années à se battre la chance nous à enfin sourit sous la forme d'une grossesse difficile qui nous a encore renvoyé à des fichus protocoles … pour les aînés j'ai eu la chance d'accoucher dans une clinique ou mon gynéco était capable de prendre SES décisions et de les assumer et tapis pour le protocole mais pour le dernier nous nous sommes retrouvés face à une équipe incapable de prendre la moindre décision même quand mes résultats étaient catastrophiques qui se cachait dans le protocole dans le faut refaire la pas, elle a pas été faite à l'hôpital on ne sait pas comment travaille le labo (Comme s'il y avait 36 façons de compter…) ou le il faut attendre la réunion d'équipe de lundi ! Auchan la fameuse réunion d'équipe ou la meilleure excuse pour ne prendre aucune décision sauf que si le travail ne s'était pas déclenché de lui même, le réunion serait probablement arrivée trop tard pour nous 2 vu mes analyses déjà catastrophiques le jour de l'accouchement … le jeudi…4 jours avant la fameuse réunion…
    J'ai eu de la chance et mon fils aussi eu de la chance mais combien n'en n'ont pas eu, combien se taisent terrassėes par leur douleur, combien de vies brisées va t'il encore falloir pour que cela cesse ???
    Les larmes coulent en écrivant ces lignes,il ne peut en être autrement. . je vous envoie des tonnes de douceur à vous, a votre mari, a vos enfants, a Augustin … j'aimerais tellement pouvoir faire plus … ��������

  83. Celine de Littlebig Maman dit

    Aurélie, beaucoup de larmes, beaucoup de femmes subissent, beaucoup de souffrance…
    Un jour cela changera, mais aujourd'hui, c'est inhumain. Ils savent tout, ont réponse à tout, et imposent tout … Je garde espoir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :