Quasi Vingt deux mois post op : l’heure du second du bilan annuel dans mon CDO*

223

Quand je suis rentrée dans mon parcours, j’ai fait le choix de mon centre de l’obésité (CDO) en clinique plutôt que le suivi à l’hôpital. Le second me paraissait limité sur la durée. Et j’avais vraiment besoin de ne pas être lâchée après la chirurgie.

Je ne regrette absolument pas mon choix. Bien au contraire, car depuis vingt deux mois, je suis toujours si bien accompagnée.

La semaine dernière, j’ai pu faire le bilan de ma seconde année un petit peu en avance .

Un bilan des deux ans, un peu en avance

Officiellement, je fêterai mes deux ans post-op en mai prochain. Déjà deux ans, c’est fou. Je ne m’en remets pas. Le temps passe si vite

J’ai attaqué mon parcours un mardi en février 2021 avec le tout premier rendez vous, avec mon chirurgien . Celui que j’ai choisi aprs en avoir vu trois autres. Celui qui m’a sauvé la vie et remis sur le chemin d’une bonne santé.

La semaine dernière. J’avais un rendez-vous à 8H15 . Je passe toujours prendre un café avant de monter au CDO. C’est un peu comme mon rituel. D’ailleurs, depuis l’opération, je ne prends plus l’ascenseur . C’est ma petite victoire .

Impossible de faire le bilan sans faire un avant – après . Au delà, de la perte de poids, ces deux ans, sont passés très vite. Je ne suis plus tout à fait la même physiquement. Même si je suis toujours « officiellement » en obésité.

La ronde des rendez-vous

Pour commencer, premier rendez vous avec l’infirmière. Je monte sur la balance magique, celle qui calcule tout. Mais surtout celle qui fait ressortir que mes soucis de santé de ces trois derniers mois impactent mon corps. J’ai perdu plus de deux kilos de masse musculaire, depuis le mois d’avril 2023. Et cela, ce n’est pas une bonne nouvelle. Ils viennent s’ajouter aux J’ai perdu cinq kilos de muscles perdus. J’ai également perdu cinq kilos de graisse, qui viennent s’ajouter aux huit kilos d’avril dernier. C’est pas si mal, je trouve Je ferai un bilan complet sur les mesures comme je l’ai fait pour le bilan des un an. On a revu les bases de l’alimentation d’une chirurgie bariatique. En gros, Je dois donc augmenter mes protéines et faire du renforcement pour récupérer ma masse musculaire.

J’ai enchaîné avec la psychologue.Ce n’est pas celle qui me suit habituellement. Mais je l’ai déjà rencontré. Aucun soucis, hormis ceux rencontrés depuis quelques mois sur Tiktok. Ceux qui avait impacté ma perte de poids. Et qui heureusement a repris en octobre dernier.

Bilan, avec l’enseignant APA (activité physique adapté) , le « coach sportif ». Je n’ai pas, cette fois -ci marché dans les couloirs comme en avril. il a vu que j’étais vraiment fatiguée. Mon épaule douloureuse et mon entorse à la cheville gauche m’empêchent d’être aussi mobile qu’avant. On a refait le point. Pas de grosses séances, des séances fractionnées de 10/15 mn au départ, par exemple le matin, et l’après midi. Le tout en douceur. J’avoue, avoir cette baisse de santé physique m’a un peu inquiété. Mais il m’a rassuré et encouragé. Je suis prête à reprendre dès que cela va mieux .

Avec le nutritionniste, nous avons fait le point. Il préconisait une perte de 10/15 kg sur la seconde année, et j’en suis a 11kg depuis le bilan et il me reste 3 mois pour atteindre les 15 kg. Je l’avais également rencontré trois semaines avant. Il se trouve que je fais a priori, une allergie au traitement qu’il m’a donné le « fameux » OSEMPIC , que tout le monde s’arrache pour perdre du poids, alors que c’est pour les diabétique à la base (ce qui est pour rappel, mon cas). Je dois donc l’arrêter. Enfin je l’ai arrêté. J’ai fait quelques alertes respiratoires, jusqu’à la dernière qui m’a fait partir avec les pompiers et le samu. On se revoit don dans six mois, et je dois rencontrer un allergologue .

Dernier rendez-vous de suivi avec la diététicienne. Ce n’est pas la mienne non plus. Mais elle aussi, je l’ai déjà rencontré. Nous avons fait la synthèse après tous les rendez-vous et je dois continuer en augmentant mes protéines. Pour elle, le fait que je mange moins de 200 grammes par repas, à 22 mois post op, n’est pas un soucis. Et je ne dois pas m’inquiéter. Mes assiettes tournent a 160/170 g. Comme le chirurgien me l’avait conseillé, je mange, et je prends un dessert une demi heure après le repas. Surtout le soir, pour éviter les hypoglycémies nocturnes. J’ai également arrêté deux collations sur trois pour ne garder que trois repas principaux et le 16h. Elle est d’accord avec cela, et m’a encouragé à continuer . Ce que je fais, c’est je cite « très bien ».

En conclusion

Ma perte de poids est correcte, mon alimentation est bonne, et je dois reprendre en douceur mon activité physique. Cela tombe bien, c’est enfin la période du jardin, et j’ai un potager de 200M2 à travailler. Mon ressenti est positif. Je n’ai pas une perte massive, je ne suis pas encore dans la « norme », mais j’ai tout gagné avec cette opération. La santé, le mental, et la confiance moi !

Rendez-vous l’an prochain, pour les trois ans post-op

Je vous embrasse la Littlebig Family. Merci encore et toujours, de me suivre ici, ou ailleurs…

♥♥♥

Retrouvez mes articles de chirurgie bariatrique par ici.

♥ Qui m’aime, me suive sur Instagram , sur ma Page Facebook et sur Tiktok

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :