Les cancans de mon chirurgien: où comment, il a trouvé du positif dans l’hystérectomie qu’il a pratiqué …

607

Quand le professeur qui m’a « sauvé », est venu m’annoncer mon hystérectomie, j’ai eu l’impression que le monde s’effaçait sous mon lit, emporté vers un ailleurs. Je n’imaginais pas qu’ils avaient dû en arriver là.Et j’étais loin de me douter, jusqu’où cela irait…

Je n’avais plus mon organe « reproducteur », ni l’espoir d’avoir un autre enfant « après ». Je n’étais plus une « femme »complète. 
J’étais  alors, en soins intensifs quand il me l’annoncé avec sa  petite troupe, raccordée à des machines qui bipaient, et je n’arrivais pas à comprendre .Les mots étaient simples dans sa bouche, mais durs dans ma tête.
Il attendait des remerciements, ou quelque chose du genre pour avoir faire le « maximum » pour me sauver. Lui m’avait sauvé, son équipe m’avait détruite …
Il m’a alors expliqué combien c’était « bien » de ne pas avoir d’utérus et m’a sorti 3 pauvres exemples …

Il m’a dit que j’avais de « beaux petits ovaires » qu’il m’avait laissé pour éviter,
la ménopause. Je me suis demandée s’il parlait bien de mes ovaires.
Car depuis 2003, et durant tous nos essais bébé, que cela soit avant ou après la PMA, il n’y en
avait qu’un. Donc deux; c’était juste impossible …
Mais a priori mon ovaire a mis 40 ans pour arriver à maturité, d’où cette grossesse surprise (enfin, c’est ce que j’ai imaginé merci morphine) …

 Je lui ai demandé pourquoi , il ne les a pas viré comme tout le reste. « c’est mieux, pour éviter la ménopause« , pour ne pas avoir de problème osseux, pour garder des envies sexuelles etc…
En vrai ce détail, je m’en foutais et je m’en fous comme de ma première petite culotte de grand mère, que je suis obligee de porter à cause de ma cicatrice enorme.. 

Il a continué sur le côté positif. Oui parce que soyons fous, il existe des côtés positifs…
 ( moi, je cherche encore).

Je n’aurai jamais plus de règles. Je suis ovaire multi polykystiques depuis toujours,  donc, mes règles « naturelles » en 40 ans, je les ai eu une vingtaine de fois… et je ne parle pas des pertes post grossesse, mais de vraies règles. Donc, cela n’a jamais été un problème…

Et je n’aurai plus jamais besoin de contraception...
Là, j’avoue,  j’ai pris la pilule quand j’étais ado, pour essayer d’avoir des règles, et  pendant la PMA, on mettait mes ovaires en pause…
Quand j’ai fait ma septicémie post OP en 2009 , j’ai eu une embolie pulmonaire.
Et après plus aucune contraception hormonale ne m’a été prescrite .
Ni sterilet pour éviter les infections…
Donc je m’en foutais..

Et la cerise sur le gâteau, c’est qu’il m’a dit que  je pouvais  reprendre les « rapports » avec mon mari dans 6 semaines.
Non mais , bien sur !!!
Reprendre les rapports,alors que je suis mutilée (vessie et vagin), que je ne me sens plus femme,
que j’ai l’impression d’avoir été violée ,agressée , que je ne supporte plus que l’on me touche nul part…
Je le regardais dans mon lit d’hôpital douloureuse et épuisée, en me disant  « il est fou ».
Ce toubib est fou !

Je n’ai pas demandé, de me faire retirer l’utérus, par  des médecins qui ont respectés à la lettre un protocole foireux, qui a foiré totalement.
Je déteste profondément ces points positifs, parce que je n’ai rien demandé .
Je n’avais que rarement mes règles, qui n’étaient pas douloureuses et qui ne duraient pas longtemps.
Je n’ai que rarement pris de contraceptif.
J’avais une belle sexualité avec mon mari, épanouie pour tous les deux depuis 18 ans.
Quand sera-t-il à l’avenir?

J’avais l’impression que le médecin,  avait besoin de se dédouaner, de ce qu’il m’avait fait .
De ce que son équipe avait fait en mettant du positif dans cette boucherie .
Mais en vrai, il ne s’est jamais excusé, au contraire, il m’a dit qu’il était derrière  son équipe .
Il attendait juste un MERCI DIEU LE PERE pour m’avoir charcuté …

Je ne me sens plus vraiment femme, pour tous les « à côté » qui me handicape terriblement.
Je sais que cela reviendra ,  peut être ou peut être pas.
Aujourd’hui, je suis un roseau plié, qui peine à se relever …
Aujourd’hui, je n’ai plus d’utérus mais j’ai  » deux beaux petits ovaires », dont je me fous totalement…

Alors, son positif, je m’en tamponne le coquillard !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

10 commentaires
  1. Delph Dolce dit

    Je suis choquée de ce que les équipes ne médicales se permettent de faire…
    Je n’ai pas de mots pour te soulager..
    Juste ��
    D.

  2. Aurel dit

    Sans voix …

  3. Unknown dit

    c'est pas un canard! c'est un connard! un gros connard ! de tout coeur avec toi…

  4. les broutilles de nanou dit

    super de venir t'annoncer ca quand tu es en réa le sourire au lèvres. ben vi dans ces cas là annonçons que le positif voyons, il ne t'a pas dis que bon tu avais 3 enfants c'était suffisant ? car moi lors de ma FC l'échographe me dit ben vous avez déjà un grand et votre bébé n'a que 10 mois là donc c'est pas plus mal vous auriez galérer avec deux bébés rapproché. mais comment peut on se permettre en étant médecin à de telles paroles? Super t'as plus d'utérus mais console toi tu gardes tes ovaires mais lui alors !!!! il a voulu se rassurer en te donnant le positif pour se donner bonne conscience.

    1. Charlotte dit

      Je pense vraiment que dans le milieu médical ils ne se rendent pas compte de se qu’ils disent. Quand je suis tombée enceinte a 21 ans ( voulu) et que je suis allée voir la gynécologue pour le premier examen, la première chose qu elle m ait dite c’est : «  vous êtes sure que vous voulez le garder, car vous êtes jeune, vous ne pourrez plus rien faire comme avant, vous ne pourrez plus sortir, vous êtes sûre que vous ne voulez pas interrompre votre grossesse?? » 
      Visiblement 21 ans c’était trop jeune .. mais 35 ans c’est trop vieux, du surpoids c’est mal… en fait, il y a toujours quelque chose qui ne rentre pas dans les cases…

  5. Anonyme dit

    Le médecin complètement à côté de la plaque grrrrr
    Il cherchait à se rassurer alors que tu avais besoin de compassion et d'empathie.
    Courage. C'est une terrible épreuve.
    Maminechat

  6. Cendra dit

    Je crois que c'est une "technique" assez courante lorsque le praticien n'est pas très assuré face à ce qu'il a fait. Il fait volontairement état des côtés "positifs" pour dissuader le patient de regarder les côtés négatifs et donc les fautes médicales. Cette technique tente de culpabiliser le patient qui hésiterait à porter plainte, à apporter des "problèmes" à l'équipe. Je suis encore vraiment choquée par ce que tu as vécu. Je t'envoie encore mon soutien!

  7. Carine Riegel dit

    Je suis extrêmement choquée par l' horreur qui te touche toi et ta famille. Je t' envoie du réconfort et beaucoup d' amour. Demande à avoir ton dossier médical, s'il y a une pétition pour vous soutenir, je signerai.L'hôpital est un lieu où se passe beaucoup de violences( je suis infirmière)…

  8. Eva dit

    Il a du s'en auto-convaincre de ces conneries pour mieux se couvrir, une honte ! En plus apparemment il n'a même pas du jeter un œil à ton dossier…

  9. Ma.dou.dou dit

    Non mais ce gars-là il n'a plus rien à faire dans ce métier. J'espère qu'un jour il entendra votre douleur et répondra de ce que lui et son équipe vous ont fait. Je suis en rage. Et je suis avec vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :