Finir et commencer l’année …

40

Je vous ai laissé, le 25 décembre, avec cet étrange Noël, sans penser une seconde, que le Réveillon, serait encore plus étrange et totalement différent de ce que j’avais imaginé.

J’avais fait des petits projets, rien de grandiose, juste une petite fête entre nous cinq. Mais, j’ai dû me résigner à passer jour de l’An à l’hôpital.

Le point de non retour.

J’avais des problèmes de santé. J’ai des problèmes de santé. Et quand tout va mal, cela va vraiment mal !

Mon corps tient jusqu’au point de non retour. Je suis arrivée à ce point là, le 27 décembre. Et mon médecin ne m’a pas vraiment laissé le choix. J’y suis allée en urgence pour une consultation, et je ne suis pas repartie.

Pourquoi ?

Surement l’accumulation, entre cette pandémie mondiale, qui nous menace un peu plus chaque jour, les mois de chômages partiels de cher et tendre, et la baisse de revenus, les vilaines choses concernant l’aspect juridique des violences obstétricales que j’ai subi, avec des documents à lire trop percutants. Et aussi surement un gros raz le bol dû à la famille proche . Je suis arrivée à ce moment où la soupape de la cocote explose, et où on ne peut rien faire.

Mon corps a dit STOP

J’étais dans un état de faiblesse extrême. Mon diabète s’est dit qu’il allait jouer un sacré rôle. Celui de me mettre en danger. Et je me suis retrouvée dans une chambre couleur anis, à faire une batterie de tests.

Une hospitalisation pendant les fêtes à une heure de chez moi.

J’ai choisi de me faire suivre depuis fin novembre dans un hôpital que je connaissais, avec ne prise en charge globale et pluridisciplinaire. Une équipe que j’avais déjà côtoyé quand j’habitais le Lot . J’étais donc moins angoissée de me retrouver à l’hôpital. Depuis mon fils, j’ai développé un stress post traumatique, avec des crises dès que je suis dans un hôpital, quand on me fait des soins, quand je vois des médecins, quand je suis soignée…

Ils l’ont bien compris. Ils ont été d’une grande empathie et la psychologue a été géniale.

31 décembre.

A l’hôpital, on vit au rythme des plateaux repas et c’était un jour où les plateaux étaient bons. Les journées sont longues, mais les programmes télé aident. Peu de visites . D’ailleurs l’hôpital était vide. Au loin, on entendait les téléphones qui sonnaient. Mais personne pour visiter les patients.

J’ai fêté le réveillon, en faisant une visio avec mon mari. Le premier réveillon, en 20 ans sans lui, sans notre « Bonne Année » serrés, l’un contre l’autre. Mais nous étions ensemble quand même, et croyez-moi, je l’ai ressenti vraiment fort. Le lien du coeur est tellement fort entre nous.

1 er janvier, nouvelle année …

Mon téléphone est tombé en panne. L’écran de l’Iphone ne s’allumait plus. Les infirmières m’en prête un, pour que je puisse appeler mon mari. Qui est venu à mon secours. Sans téléphone pas d’appel ou de visio. Il a fait la route, avec les enfants juste pour me le porter. J’ai donc pu passer une heure avec mes enfants et mon mari dans la voiture avec un café de la maison. Prendre leur énergie, leurs sourires. J’avais eu un coup de mou, d’être si loin, qui s’est directement envolé.

Le temps de réflexion

Pendant ces huit jours j’ai eu le temps de réfléchir à cette année 2021. À ce que je voulais faire, famille, vie perso, vie pro, santé, blogs, réseaux sociaux, projets . J’ai eu le temps nécessaire de faire un point global, dont j’avais besoin. Et finalement me dire qu’au lieu de bonnes résolutions, je vais continuer à avancer, à me recentrer sur l’essentiel, sur MON essentiel …

Mon année 2021 a commencé comme elle s’est terminée. Avec beaucoup de gratitude pour ces mois qui viennent …

Je vous souhaite une Bonne Année 2021. Qu’elle soit juste plus douce que 2020 et ce sera déjà bien …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :