Et 2017 dans tout ça?

354

Voilà déjà, la nouvelle année qui approche à grands pas, qu’il faut faire le bilan de l’année qui s’en va demain.

Cette année est passée si vite, que je me retourne et je suis encore en train de préparer le Réveillon en 2016, avec mon bébé de 4 mois et mes deux zigotos scolarisés.

2017 est une année mi-figue mi-raisin, où j’ai dû plusieurs renégocier avec ma patience, et surtout avec ma confiance. Confiance en moi, en la vie, et en l’avenir.

Cette année, il y a eu beaucoup de positif. Chaque sourire, chaque « maman », chaque « je t’aime » de mon homme.Chaque petites choses qui ont fait notre quotidien, et qui ont été marqués par des sorties, des rires, des jeux, des histoires, des bêtises, des surprises, et encore des surprises… ont fait de cette année une belle année. 

Il y a eu beaucoup de choses négatives aussi, que je tais ici, parce que ce blog, ne montre pas tout de ma vie. Ce n’est pas un journal. Ce n’est pas le sujet.

Je ne veux garder en vrai de 2017, QUE le positif. Et ne pas m’assombrir sur le négatif. Parce que je relève mes manches, je lève ma tête, je regarde droit devant et j’avance. J’ai toujours fait comme ça, pour affronter les difficultés. Je suis un à  moitié Scarlett O’Hara, à moitié Bridget Jone’s, en gros totalement moi… 

En 2017,  j’ai amorcé et  commencé une espèce de lâché prise.
Ne pas me mettre d’exigences trop hautes, pour finir ne pas les tenir.
Ne pas tendre vers ce que je ne peux pas, parce que ce n’est pas pour moi, comme par exemple
arrêter de me prendre la tête sur le Zéro Déchet.  Je crois que mes lectures ont beaucoup influencé  cette façon différente d’aborder la vie. Plus calme, plus douce, plus zen et plus « Hygge ».
Et ceux qui me connaissent ont pu voir ce changement petit à petit…

 J’ai perdu en un an,  26 kg. Cest un quelque chose dont je suis fière. Même si ces derniers temps la balance a plutôt tendance à faire le yoyo  après une longue période de stabilisation. Je me sens bien plus femme. Je me mets des jupes, des robes, j’ai même acheté des bottes , ce qui avec mes mollets de fermière, était mission impossible avant.

J’ai repris les études. Et même si je prépare en 2 ans mon année,  et que j’ai dû donc repousser à 2019 mon diplôme pour raison personnelle. Je suis contente d’avoir repris le chemin de la fac;d’être étudiante. De lire autre chose que Oui Oui, Petit Ours Brun ou Le Loup, me fait du bien. Et m’aide dans mon estime de moi  femme »adulte » , loin de mon rôle de « maman ».

Si,  je devais garder qu’une seule chose de positive et marquante qui va continuer en 2018, ce
serait notre instruction en famille. Et ce choix de vie que nous avons
fait pour nos enfants.Vivre à leurs rythmes, et les voir grandir. Le reste risque de bouger au fil des événements personnels et professionnels…

Bref, on regarde en avant et on avance. Je crois que c’est juste ce que j’ai envie de faire. Ne garder que le positif, et vivre. Vivre tout simplement.Sans prise de tête.

Je n’ai pas de « bonnes résolutions » pour 2018, parce que c’est un peu comme tous les challenges, je ne les tiens pas. Je n’y arrive pas. Va savoir pourquoi !
Je ferai juste une liste d’envies à valider, qui viendra compléter celle de mes 40 ans…

Puis, j’ai quelques petits projets qui vont grandir, mûrir, se développer et faire de 2018 une belle année, j’en suis certaine…

Et toi, quel bilan pour 2017?
As-tu des « bonnes résolutions »?

1 commentaire
  1. Justine dit

    Je te souhaite une douce année 2018 🙂 Je continuerai à passer lire tes articles régulièrement !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :