L’Auberge des coeurs blessés: Tout le monde a droit à une dernière chance…

237

J’ai trouvé l’Auberge des coeurs blessés de Manuela de Seltz,  dans la cabine à lire de mon village.
Je ne sais pas si c’est le bleu de la couverture, ou le titre qui m’a le plus accroché.
En tout cas, je me suis jetée dans sa lecture avec plaisir.

Résumé : 

A la mort de ses parents, Cordelia hérite d’un bel hôtel qui tombe en
ruines. 

Pour lui redonner vie et retaper la vieille bâtisse, elle décide
d’en faire un lieu pour les couples 

sur le point de se séparer. 
Un
endroit où ils pourront se donner une dernière chance ou, au contraire,
célébrer… 

Leur divorce !







Dès son ouverture, l’établissement voit défiler des personnages hauts en
couleur. 

Pour réparer ces cœurs blessés, Cordelia a réuni autour d’elle
une équipe de choc. 

Il y a Françoise l’avocate hippie déjantée, Claude
le bricoleur au cœur tendre et Liz la 

réceptionniste qui n’a pas sa
langue dans sa poche.




Grâce à leur soutien, Cordelia va également trouver le courage
d’affronter son douloureux passé. 

En retrouvant confiance en elle, la
jeune femme découvre la force de l’amitié et de l’amour. 

C’est un
nouveau départ dans sa vie et le début d’une métamorphose… 

A l’Auberge des Coeurs Blessés, on divorce. Je vous rassure tout va bien dans mon couple, et je n’envisage absolument pas de divorcer. Mais en dénichant cette petite pépite, j’avais envie de passer un bon moment.  Et je n’ai pas été déçue.

En faisant la connaissance de Cordelia et de sa fine équipe, j’ai trouvé les personnages touchants,
et attachants. Elle n’aime personne, et se questionne sur son passé.
La clé de son éloignement par ses parents, de sa vie  est peut être dans cette maison…

L’idée de transformer son hôtel  en hôtel des divorces. De le réserver qu’à une clientèle pressée de se séparer. D’y inclure tout le package juridique et festif que peut avoir aussi le mariage, est très intéressante, et d’actualité. Mais la réalité n’a rien, de ce moment idyllique où l’on peut se séparer en un week end. Il est difficile et long de divorcer, même quand on est d’accord sur tout.
C’est le seul petit détail qui a piqué ma lecture.
Mais, on reste dans la fiction, et comme dans toute fiction, on peut y mettre ce que l’on veut.

En faisant quelques recherches, j’ai vu que depuis mes études de Droit, (il y a une éternité), le divorce par consentement mutuel, est plus facile et rapide. Les délais sont généralement compris entre :
1 mois et 3 mois. Il parait même que c’est plus économique.
Plusieurs cabinets d’avocats, surfent sur cette vague juridique des divorces rapides.
Alors pourquoi pas un hôtel, où en plus de passer quelques jours de vacances, et retrouver
“sa liberté” …

 
J’ai  vraiment hâte de lire la suite…
Parce qu’en vrai, je suis restée sur ma faim !

Bien sur, je recommande ce roman de Manuela de Seltz. 
Idéal pour se reposer au soleil en sirotant une tasse de thé glacée, ou un Virgin Mojito sur la plage …



La page Facebook de l’auteur :  https://www.facebook.com/viveledivorce/

2 commentaires
  1. Anonyme dit

    merci beaucoup pour ce bel avis…….je le rajoute sur le facebook du roman
    et je travaille à la suite (promis!)

    1. Anonyme dit

      Oh merciiiiiii comme c'est gentil. Vivement la suite alors…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!