Le bal des Guignols

270

J’avais prévu, de ne pas écrire de billet d’humeur face à l’actualité en décembre. Je m’étais dit, on verra ça en 2021. Mais hier, j’avais les yeux vissés, et les oreilles grandes ouvertes sur la page Facebook du média Brut. J’écoutais, avec attention les annonces à la sortie du conseil des ministres, ultra médiatisé , de ce mercredi 9 décembre 2020.

J’espérais que nos droits soient respectés, que ce nouveau projet de loi réécrit, soit plus respectueux et bienveillant. Que le Père Noël, la petite souris, Peter Pan et même les licornes existent. Je voulais croire, puisque depuis le discours des Mureaux d’Emmanuel Macron, j’étais dans le doute.

Le bal des Guignols


Nous avons eu droit à un spectacle digne de Guignol et je ne parle pas des Guignols de Canal+ qui sont un vague souvenir . Mais bel et bien d’une représentation de marionnettes, avec tous les personnages : Guignol, Gnafron , Madelon ( mère La Grogne ) et le Gendarme qui a plusieurs prénoms Pandore, Flageolet, Melchior etc. qui avait un seul visage, qui n’était pas là hier. Celui-là il a mis sa casquette, il a pris sa matraque, a ignoré tout le monde, et il a tapé fort !
Je ne rends pas hommage à ce petit spectacle, que j’adore en faisant une telle comparaison. Guignol, que j’ai vu à plusieurs reprises à Lyon, avec mon pépé et ma mémé. Et pourtant, j’avais l’impression d’assister à une représentation et parfois même à un procès !

Les coupables : Toi, moi, nous, eux et l’instruction en famille et tellement d’autres …


Je ne rentre pas dans la politique politicienne, ni la haine que cette loi provoque . La politique ne m’intéresse pas. Les religions sont personnelles, et ce n’est pas le but de mon blog.

Pourquoi cela me touche?


Je suis maman, et je ne me cache pas : j’instruis mes enfants!

Mais plus largement, j‘accompagne mes enfants en faisant mon possible pour qu’ils avancent à leurs rythmes et ne soient pas mis sur une chaise à part, comme l’était mon grand à l’école du village où nous habitions en Gironde, car « différent ». Où le mot inclusion était un concept vague, et où la violence m’a amené à faire plusieurs tous aux urgences en sortant de l’école. Et cela, ce n’était pas « bon » pour mes enfants .

J’ai des enfants qui aiment leur instruction en famille, qui aiment avoir le temps d’apprendre. Qui ont pour deux, des rendez-vous médicaux ou paramédicaux, qui organisent notre planning d’instruction et qui ne la perturbent pas.


J’ai aujourd’hui le DROIT , libre, de faire l’instruction en famille sur simple déclaration. Demain, ce droit me sera enlevé (peut-être). Demain, je pourrais être soumis à une personne de l’inspection académique, qui ne regardera ni mes enfants, ni leurs dossiers et qui pourra décider pour moi parent, de ce qui est « bien » pour mes enfants. Parce que je cite « l’école, c’est bien pour les enfants ».

Rassurez-vous, je n’ai rien contre l’école, au contraire. J’aimerais tellement qu’elle soit vraiment mieux .Mais l’école idéale, n’existe pas .

Beaucoup d’enfants ont besoin de trouver des solutions alternatives, que ce soit pour raisons psychologiques, de santé, ou par choix. Malheureusement les professeurs n’ont pas toujours la solution ou les moyens de les aider.

En haut, tout en haut de la grande tour d’argent, le magicien d’Oz, ne peut, ou veut le voir.

Mes chères marionnettes, vous avez peur et ça se voit !



Madame, messieurs, votre représentation d’hier, m’a laissé songeuse. Parce que moi, ce que j’ai vu, c’est votre PEUR.
Ce que nous avons pu tous observer, c’est votre inquiétude face à quelque chose que vous ne maîtrisez pas. Comme des chiffres, qui viennent de passer d’à peu près 50000 enfants instruits en famille à plus de 60000 de octobre à novembre . Sans vous poser une seule fois la question du pourquoi. Chers membres de ce gouvernement, voyez que les parents s’inquiètent face à la pandémie qui nous touche.

Vous amalgamez l’instruction en famille, à l’islamisme radical, que vous estampillez avec l’option terrorisme. Même si le mot séparatisme a disparu, il est toujours présent, comme spectre que vous avez créé pour inquiéter la population qui ne connait rien l’instruction en famille.

Vous ne savez pas comment gérer un problème, et vous avez peur. Alors au lieu de trouver d’autres solutions, comme accompagner ou former les parents qui font ce choix, augmenter les contrôles par un suivi trimestriel par exemple.


Vous préférez sanctionner, punir, et détruire des droits. Nos droits !

Et après la représentation ?

J’avoue que je suis dans le flou SI votre loi que je renomme  » loi sur la peur du gouvernement et qu’il ne maîtrise pas » passe. Beaucoup d’élus , de députés ou sénateurs se sont positionnés de notre côté.

Alors le rideau baisse sur vous, et se lève sur l’Assemblée Nationale. Où j’ai encore une faible lueur d’espoir…

Je continue notre instruction en famille. Je continue sans céder à la panique, que vous créez . Ni sans inquiéter mes enfants . Nous envisagerons les options en temps et en heure. Mais une chose est certaine, je vois l’envers du décor de ce spectacle, avec les fils qui bougent quand vous gesticulez et que vous parlez, et croyez moi, je ne suis pas la seule.

♥ ♥ ♥

♥ Qui m’aime, me suive sur Instagram ou sur ma Page Facebook

Je m’excuse auprès de mes amis lyonnais, et toutes les personnes qui s’offusquent de voir Guignol si mal assorti …


Image gratuite trouvée sur Pixabay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :