Le mardi, c’est chirurgie bariatrique : La femme qui voit de l’autre côté du miroir .

446

Je continue d’explorer les livres qui traitent de la chirurgie bariatrique . C’est ma façon à moi, de m’approprier cette opération, de répondre à des questions et d’avancer dans mon projet.

Aujourd’hui, c’est un roman fiction, co écrit par une psychologue et une journaliste, que je mets à l’honneur. J’avais besoin de légèreté, de lecture simple pour ce sujet si important .

La femme qui voit de l’autre côté du miroir – Roman Eyrolles Edition Kindle

C’est un petit feel-good, qui traite du côté psychologie du parcours de la chirurgie bariatrique.

Une histoire qui pourrait être la mienne.

L’héroïne, Lucie a 25 ans et 30 kilos de trop. Lors d’un repas familial pour son anniversaire, elle reçoit un cadeau encombrant, et c’est un peu la goutte qui fait déborder le vase. Elle fait le bilan de ses efforts de perte de poids, et Lucie se dit qu’elle a le choix entre :


1. Avoir faim non-stop tout en faisant du sport à outrance.
2. Continuer de grossir et mourir d’un infarctus trop jeune.

Elle prend la décision de faire une chirurgie pour perdre les 30 kg, qui malgré les régimes et le sport restent-là. Elle entame le parcours avec une psy, qui doit lui donner son dernier sésame pour avoir une date d’opération. Presque une formalité , enfin pas tout à fait…

Cette première rencontre s’ouvre sur d’autres entretiens au cours desquels Lucie interrogera son rapport à son corps, à l’autre et au monde.

Lucie a 30 kilos de trop, une mère adepte des régimes, une vie familiale et amoureuse compliquée voir inexistante. C’est elle, c’est toi, c’est moi, c’est nous . Au fil des pages, j’étais moi aussi la femme, prête aujourd’hui « à regarder ses peurs, sa vulnérabilité, ses insécurités et à se voir de l’autre côté du miroir. »

Curieusement, ce roman fictif co-écrit par la psychologue Catherine Grangeard, « et la journaliste Daphnée Leportois, faisait écho à ma propre histoire. Un histoire de contenu dans le frigo, qui se résumait autour de mes treize/quatorze ans a des pamplemousses du yaourt et du surimi . Je crois que l’on a tous un souvenir de régime plus étrange que les autres.

Elle prend fait prendre conscience du cheminement et des questions que l’on doit se poser pour se « réparer » avant de se préparer à une telle chirurgie

La disparition de son excédent graisseux ne résoudra pas tout comme par enchantement, elle vient de le réaliser. Elle qui pensait avoir trouvé la solution à tous ses problèmes.

Leportois, Daphnée; Grangeard, Catherine. La femme qui voit de l’autre côté du miroir (Romans Eyrolles) (French Edition) (pp. 146-147). Eyrolles. Édition du Kindle.

La perte de poids n’est pas tout, si l’on ne comprend pas pourquoi, on est arrivé à cette situation.

Du Feel Good qui met sur le bon chemin pour aller mieux

Ce roman est une pépite , qui fait du bien au moral.

On y reconnait l’influence de la psychologue (co-auteur) qui a écrit plusieurs essais sur l’obésité, et qui connaît bien son sujet. Les peurs, les doutes, les problèmes de comportement alimentaire, la grossophobie, … sont mis en évidence. Toutes ces choses qui font du mal à l’heure du fameux « body summer ».

J’ai apprécié l’épisode du groupe de discussion. Les questions abordées, le ressenti des personnages, et le réalisme des propos, où la culpabilité de la gourmandise, ou du poids de la culture « à table » qui met à jour la réalité de nos prises de poids.

Vous voyez, ici, ce qui vous rassemble, l’excès de poids, vous montre aussi, dès qu’on gratte un peu, que vous êtes tous différents, que chacun et chacune a son histoire. Pour que votre projet d’opération vous apporte ce que vous en attendez, il faut vraiment que chacun reparte de soi. On n’opère pas un estomac, mais une personne ! En entendant ces paroles, Lucie

Leportois, Daphnée; Grangeard, Catherine. La femme qui voit de l’autre côté du miroir (Romans Eyrolles) (French Edition) (p. 153). Eyrolles. Édition du Kindle.

Pourquoi j’aime ce livre ?

Outre la lecture facile, le moment de détente qu’il procure ou les informations qu’il donne, j’aime ce livre pour la prise de conscience qu’il nous apporte . Moi qui suis dans le parcours, je n’ai vu qu’une seule fois la psychologue, et cela m’a fait un bien fou. On partage les séances de l’héroïne, et on chemine avec elle.

On est loin du cliché de la femme qui fait son opération, et devient belle avec ses 30 kg en moins comme dans d’autres livres témoignages. « Elle est prête à regarder ses peurs, sa vulnérabilité, ses insécurités et à se voir de l’autre côté du miroir ».

D’ailleurs Lucie va-t-elle jusqu’au bout de son parcours? Et moi, irai-je jusqu’au bout aussi? Comment j’en suis arrivée là? Pourquoi, choisir une opération, plutôt qu’un énième régime? Est-ce que l’opération va réellement m’aider? Sur quoi, je dois travailler pour que cette chirurgie soit une réussite?

Il est temps d’ôter cette pesante armure. Ses peurs se dissipent déjà un peu. Bien sûr que l’opération ne va pas agir comme un coup de baguette magique sur sa vie. Tout cela prendra du temps. Raison de plus pour ne plus en perdre. Plus question de tergiverser. Vite, s’emparer de sa vie. À bras-le-corps.

Leportois, Daphnée; Grangeard, Catherine. La femme qui voit de l’autre côté du miroir (Romans Eyrolles) (French Edition) (p. 154). Eyrolles. Édition du Kindle.

Je conseille la lecture de ce livre à celles et ceux (même si c’est plus un livre tourné vers les femmes) qui sont au début de leur parcours, voir au début d’une réflexion sur une potentielle opération. Il donne des pistes intéressantes, et motivantes pour réfléchir au mieux à ce chemin.

C’est un livre que l’on peut prendre pour la plage, par exemple ou tranquillou sur le canapé, il se lit bien, et on passe un bon moment.

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel article « Le mardi, c’est chirurgie bariatrique ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :