Reprendre sa vie en main avec le blog: Les Défis des Filles Zen

365

      Je traîne souvent sur le blog de Virginie B. que j’aime beaucoup, qui me fait voyager, qui me fait penser, qui parfois d’une photo sur son Instagram, me fait me projeter ou me questionner. Elle a fait un tel travail sur elle-même cette année, que même sa façon d’écrire en est impactée et encore plus bienveillante. Du coup, j’avais envie de faire un bout de chemin vers un « mieux » avec cette façon de penser qu’elle a, et ce calme qui l’envahi.

     J’ai envie de me rependre, et d’avancer vers un mieux.
Mon moral n’est pas au beau fixe. Ma famille en est impactée. 
J’ai besoin de retrouver de la sérénité. De faire quelque chose d’autre que de m’occuper de mes enfants, de trouver ma voie.

     Puis je suis tombée sur le blog « les défis des filles zen « . en cherchant une citation à mettre dans mon bullet journal sur Pinterest.Sur l’article : 7 étapes magiques pour reprendre en main sa vie.  

Et voici mon analyse de ces 7 étapes « magiques ».

     Au départ, je me disais que c’était encore un article « miraculeux » , comme il y en a tant. Mais je me suis prise au jeu de lire  et re-lirel’article.  Et même à « travailler », à réflechir et à faire les 7 exercices de ces 7 étapes. 

Du coup , j’ai appris comme le promettait l’article :

  • Comment trouver le déclic pour changer;
  • Comment trouver du temps pour soi;
  • Comment faire le point;
  • Apprendre à s’accueillir et s’écouter pour mieux se connaître;
  • Comment trouver le sens de sa vie;
  • Apprendre à se fixer des objectifs pour avancer;
  • Le truc génial pour rester motivée à changer.
 

 Sans le savoir j’avais déjà amorcé ce chemin. 

     Je lis déjà des livres inspirants comme « l’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle, ou le « demain est un autre jour » de Lori Nelson Spielman. Que j’ai lu il y a 2 ans. Mais aussi le si bien aimé sur la blogosphère « ta deuxième vie commence quand tu comprendras que tu n’en as qu’une » d’Isabelle Giordano. Que je n’ai absolument pas aimé. Le style et l’héroïne ne m’ont absolument pas inspiré. Mais comme je suis un peu maso, j’ai lu son second opus » le jour où les lions mangeront de la salade verte » qui m’a un peu plus emballé . Des lectures inspirantes, comme le magazine Flow ou HAPPINEZ , et quelques blogs viennent s’ajouter  à tout cela. 

     Le point qui m’a donné le plus de mal, c’est bien de trouver du temps pour moi. Parce que soyons claires, avec 3 enfants de moins de 5 ans, du temps pour moi, j’en ai peu. En vrai j’ai totalement adhéré à la réflexion  « Avoir du temps pour soi ou pas, c’est plus une question d’état d’esprit,
de volonté, d’organisation, de projet clairement défini, que de
réalité. »
Une réalité, et un état d’esprit. Je me consacre à eux, exclusivement à eux, et  jusqu’à m’oublier totalement, en tant que femme et épouse. 
Mais je crois que c’est un peu notre lot à toutes non?! 
Du temps pour moi, quelle hérésie! Je ne suis jamais seule. Apolline hurle dès que je fais autre chose. Arthur ou Adam me sollicitent perpétuellement et l’instruction en famille me prend encore plus de temps. Même si pour l’instant nous sommes en mode OFF. 
Alors « mieux gérer » et mieux « m’organiser », pour cet exercice, il y a encore du boulot. 

Et je veux dire que la télé, je la vois pas souvent.
Faire une détox digitale. Faite cet été en Haute Saône, et franchement c’est un peu angoissant .

     L’exercice 3 a été compliqué. Qu’est ce qui va ou pas dans ma vie. J’avais tendance à dire « rien ne va » . Et au finish, cet exercice m’a apporté la certitude que finalement, il y a des épreuves qui jalonnent notre quotidien, mais en jetant un regard en arrière, je me dis que le plus difficile est derrière nous (enfin je l’espère)…

     Pour le quatrième point, là, ça se corse. Je ne suis absolument pas adepte de la méditation. Cela m’angoisse et me plonge dans un abîme de solitude, d’introspection et brrrr j’en frémis. A contrario le yoga m’apaise, sans pour autant, qu’il soit vecteur de « pleine conscience »…

     Trouver le sens de ma vie  ma « mission » dans le 5. Sur ce coup là, j’avais un peu l’image du film « un long fleuve tranquille » et la scène culte de « JESUS REVIENT »… 
Je me suis sentie percutée en vrai avec un tas de questions , et une seule qui sortait du lot: 
que vais je faire APRÈS mon congés parental? 
Reprendre mon ancien travail ? impossible!!!

Qu’est que je veux vraiment?

     J’ai posé la question à mon cher et tendre sans faire le jeu préconisé dans l’article. L’an dernier, je voulais reprendre mes études. Ou plutôt terminer ce que j’ai commencé. Mais avec la naissance de Apolline, et les séquelles de la césarienne, que ce soit sur le plan de la fatigue ou de l’organisation, je n’ai même pas renvoyé mon dossier d’inscription. 
Ce jour là, avec Cher et tendre, j’ai pris la décision de terminer ce diplôme pour mon « après », pour reprendre ma vie en main.
J’ai donc envoyé un mail à la Fac. Et deux jours plus tard, j’ai reçu le dossier d’inscription. Aussitôt reçu, aussitôt rempli et renvoyé. 

     J’en tremble encore, rien qu’en y pensant. Et le côté organisation revient sur le tapis. Mais j’ai trouvé ma « mission », ce que je vais faire et cela m’a donné de la force.

  « Si tu ne changes rien, rien ne changera ».

     Et voilà, la machine est lancée. Ce n’est plus un embryon de volonté, caché derrière mon estime de moi, et ma volonté. Que le dossier est parti. Si bien, que je ne peux plus faire marche arrière. En vrai, je ne le veux pas… 
Il me reste à agir. L’an dernier La Mère Cane dont c’est plus ou moins son métier, m’avait donné des conseils, des ouvrages à lire… et j’avais repoussé l’achat, ou même la lecture. Du coup, ce sera mon premier palier. Les cours arrivent en octobre. 

     Je me suis fixée des objectifs. La méthode SMART citée, ne m’a pas aidée. Je l’utilisais dans mon métier de conseillère en insertion pro, alors franchement, l’utiliser pour moi, non merci!  Mais ça aurait pu. Je préfère planifier en douceur. Me donner une échelle à gravir tout doucement marche après marche. Avec en plus, la reprise du yoga quotidiennement, m’occuper de moi et me préparer un avenir .

     Pour garder ce cap, et atteindre la septième étape, je prends le temps d’en parler ici. Pas en famille, pas aux amis. Juste ici! 
Parce que c’est aussi et surtout avec vous, mes lectrices et lecteurs, avec qui j’ai envie de vivre l’aventure .

Je ne suis pas qu’une maman, je ne suis pas qu’une femme, je suis celle qui reprend tout doucement le contrôle de sa vie. 

J’avoue que cet article m’a aidé, même si franchement, les étapes ne sont pas si magiques… Pourtant, je n’y croyais pas en le lisant une première fois. Il a été la bouée jetée, ou le fil d’Ariane pour mettre dans l’ordre mes idées. Parfois, une simple citation peut mener loin… 

Sur le blog, j’ai adoré : 

Le vision Board:   http://les-defis-des-filles-zen.com/defi-zen-65-cree-vision-board
Adopter la Slow Attitude: http://les-defis-des-filles-zen.com/defi-zen-61-adopter-slow-attitude

Un petit commentaire fait toujours plaisir …

1 commentaire
  1. Virginie B dit

    Ah mais c'est drôlement gentil de ta part merci….
    Si je pouvais t initier a la méditation je le ferai volontiers ��❤

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :