Trois livres pour mieux jardiner dans un petit potager ou une serre

87

Je n’avais pas acheté un livre de jardinage depuis 2008, depuis Le potager anti-crise de Rodolphe Grosléziat. Il est ma Bible du jardinage depuis tout ce temps. On m’avait offert son second livre Un petit Potager qui vaut le coup, et depuis je n’en avais plus eu besoin. Cette année, Je me suis offert trois livres pour apprendre à optimiser l’espace et aussi à cultiver sous-serre, puisque depuis peu, j’ai une petite serre tunnel .

Je n’ai jamais créé un potager traditionnel. Mon propriétaire dans le Lot, paysan de toujours, agriculteur de métier, 94 ans en 2008, et toujours en activité à cette époque là ! M’a appris à mettre des fleurs, des petits fruits, et à planter en « ami » avec de bonnes associations pour qu’il soit productif. Une transmission précieuse que je chérie encore alors qu’il n’est plus là.

J’ai donc eu jusqu’à aujourd’hui cinq potagers différents, avec terre, climats, techniques traditionnelles, carrés de potager, planches etc. Sans le savoir, j’appliquais déjà certains principes de la permaculture comme le paillage par exemple .

J’ai choisi ces livres pour leurs complémentarités, la continuité de ce que je pratique déjà.

Mon petit jardin en permaculture – Joseph Chauffret

Il y a 2/3 ans, j’étais tombée sur une vidéo de son mini potager urbain. J’ai aimé sa vision de son jardin, sa façon de travailler la terre , de respecter les auxiliaires avec ses haies fruitières et son bassin. Et surtout de produire autant, avec si peu de place. Je ne savais pas qu’il avait écrit des livres sur sa pratique . J’ai sauté sur l’occasion . Son ouvrage est à son image et ce qu’il nous présente dans ses vidéo concernant son petit potager durable, esthétique et productif.

Son potager, lui permet d’être autonome en légumes, cela tombe bien, c’est ce que je vise aussi. Il est aussi esthétiques, avec ses différentes zones ses buttes et sa verticalité. J’aime beaucoup son approche qui vise à améliorer son écosystème grâce à la permaculture, avec une optimisation de l’espace au maxima, et une récolte à l’année.

Je retiens le l’essentiel comme favoriser les interaction , les ressources, le temps, la lumière, l’eau, ou tout simplement fabriquer son propre composte. Avec un seul objectif :

« prendre soin du sol« 

On ressent sa passion et son envie de partager. Autant je fuis, de nombreux influenceurs « green écolo » ou « jardiniers », trop bling bling et opportunistes, autant, j’aime son influence à lui, qui est naturelle.

Mon petit jardin en permaculture me rappelle, justement Rodolphe Groleziat, dans son « un petit potager qui vaut le coup ». Tout deux, ont cette facilité d’expliquer simplement comment, pourquoi et ce que cela produit. Et croyez-moi, il est plus important, de ne pas rêver devant ce que les autres font, mais de pouvoir le faire avec autant de plaisir sinon plus.

J’optimise l’espace au potager – Joseph Chauffret

Ce second opus, permet d’optimiser l’espace au potager et de travailler avec les « contres-plantations », les associations, et la densification. Je ne connaissais pas du tout cette technique d’optimisation . Je garde l’idée du cahier du jardinier, parce que je note parfois ce que je fais, dans mon agenda. C’est un point qu’il me faut travailler, pour analyser ce qui marche ou non, ce que je dois améliorer ou non. J’ai la chance d’avoir un grand potager de plus de 100m2. A vrai dire, je ne sais pas trop je n’ai pas mesuré. Mais j’ai toujours planté serré, avec plus ou moins de réussites.

C’est un livre que l’on peut lire sans avoir lu le premier, mais qui vient le compléter .

Cultiver les légumes SOUS SERRE et autres abris – Jean Venot

J’ai réalisé un rêve : avoir une serre tunnel !

Bon ok, elle ne fait que 18 m2, mais elle a tout d’une grande. Si cultiver sur une parcelle est assez facile, malgré les échecs qui dépendent aussi de la météo. Cultiver dans une serre me semblait plus compliqué: Taille, humidité, productivité. Autant d’éléments que je ne connais pas.

J’avais besoin d’en apprendre un peu plus. Je le conseille à ceux qui vont se lancer, parce qu’il est relativement complet. Il aborde les différentes serres et abris, l’emplacement, les matériaux, comment tempérer, et cultiver. C’est ainsi, que j’ai pris l’idée de mettre du grillage pour les cultures grimpantes , ou même ce qui a déterminé mes premières plantations .

Il y a également, des fiches de cultures pour les aubergines, le basilic, les concombres courges et courgettes, les melons, les piments et poivrons, les pommes de terre, les salades, et les tomates. Ce qui permet d’optimiser sa production, et de tenter d’éviter certaines maladies comme le mildiou par exemple. Je vais je pense fabriquer aussi un chassas d’hiver sous la serre histoire d’avoir toute l’année certaines cultures.

L’ouvrage se termine par 12 mois dans la serre. Avec pour chaque mois, de précieux conseils, et les plantations à réaliser par exemple.

Ce troisième livre, est une belle découverte. Je l’ai lu d’une traite, en cochant les idées pour maintenant, et surtout pour l’an prochain. Je suis novice je débute, j’apprends.

Maintenant, il n’y a plus qu’à s’y mettre…

Les livres cités dans cet article sont disponibles sur Amazon .

1 commentaire
  1. Maman Mammouth dit

    Ils donnent envie ! Chez moi c’est bien trop petit pour prétendre à l’autonomie en fruits et légumes, mais si on peut s’offrir quelques bons repas, ce sera déjà beaucoup !
    J’ai repéré deux des trois livres.. que je vais sans doute commander 😉 Merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour l'amélioration de votre expérience. En continuant votre navigation, vous acceptez leurs utilisations. Ok Consulter

Vie privée et Cookies!
%d blogueurs aiment cette page :